Israël en guerre - Jour 190

Rechercher
Interview

L’inventeur et militant de la cécité, Sanford Greenberg, honoré à Harvard

Art Garfunkel avait aidé son ex-colocataire à poursuivre ses études à l’Université de Columbia après avoir perdu la vue ce qui lui inspira la célèbre chanson "The Sound of Silence"

  • Sanford Greenberg à Washington, le 25 septembre 2017. (Autorisation)
    Sanford Greenberg à Washington, le 25 septembre 2017. (Autorisation)
  • Sanford Greenberg avec son ami de longue date Art Garfunkel sur une photo non datée. (Autorisation)
    Sanford Greenberg avec son ami de longue date Art Garfunkel sur une photo non datée. (Autorisation)
  • Sanford Greenberg, en bas à gauche, lors de la cérémonie de reconnaissance Eight Over 80 du New Jewish Home. (Autorisation)
    Sanford Greenberg, en bas à gauche, lors de la cérémonie de reconnaissance Eight Over 80 du New Jewish Home. (Autorisation)

Près de soixante ans après avoir obtenu son doctorat à l’Université de Harvard, Sanford « Sandy » Greenberg était de retour sur le campus. Cette fois, il était assis à côté de Tom Hanks, le conférencier de 2023. L’acteur bien-aimé et vedette de films à succès tels que « Forrest Gump », « The Da Vinci Code » et « Sully » a prononcé un discours d’ouverture sur le thème des super-héros et le concept de « vérité et justice à l’américaine ».

« Il y avait un fil conducteur de réflexion politique sérieuse, mais formulée de manière très pertinente, souvent accompagnée d’une touche d’humour », a déclaré Greenberg.

La veille, le 24 mai, Greenberg avait été reconnu par son alma mater comme l’un de ses récipiendaires de la médaille du centenaire lors d’une cérémonie. La médaille, la plus haute distinction décernée par la Kenneth C. Griffin Graduate School of Arts and Sciences de Harvard, célèbre les personnes qui cherchent à améliorer l’humanité par leur travail. Greenberg se qualifie indéniablement à travers son incroyable parcours de vie.

Né dans une famille juive américaine à Buffalo, dans l’État de New York, il a perdu son père à un âge précoce. Alors qu’il fréquentait l’Université de Columbia, Greenberg a appris qu’il était atteint d’un glaucome. Il finira par perdre la vue. Bien que devenir aveugle lui ait causé des douleurs physiques et émotionnelles, et alors que ses perspectives de carrière ont été réduites à néant, il a décidé de retourner à Columbia.

Parmi ses camarades de classe qui l’ont aidé à rattraper son retard, se trouvait un véritable ami qui allait poursuivre une carrière musicale légendaire – Art Garfunkel. Les deux jeunes hommes étaient colocataires et Garfunkel a pris de son temps de manière désintéressée pour lire à Greenberg les manuels qu’il ne pouvait plus voir par lui-même. Garfunkel faisait référence à lui-même en tant que Darkness (« Obscurité » en anglais) chaque fois qu’il annonçait son arrivée : « Sanford, Darkness est ici pour lire l’Iliade. » Cette salutation a refait surface dans la chanson à succès que Garfunkel a enregistrée avec son partenaire musical de longue date Paul Simon, « The Sound of Silence« .

« J’aimerais avoir suffisamment de mots pour expliquer la profondeur et l’étendue de notre amitié », a déclaré Greenberg. « Cela a heureusement duré toutes ces décennies jusqu’à ce moment précis [aujourd’hui]. Il a enrichi ma vie d’une façon inestimable. »

Sanford Greenberg avec son ami de longue date Art Garfunkel sur une photo non datée. (Autorisation)

« Tout cela est basé sur un amour et un respect profonds et durables que nous avons l’un pour l’autre. Nous nous parlons assez régulièrement », a ajouté Greenberg.

Non seulement Greenberg a obtenu son diplôme Phi Beta Kappa de Columbia, mais il a poursuivi des études de troisième cycle en tant que boursier Marshall à Oxford ; a obtenu deux diplômes d’études supérieures à Harvard – un A.M. (Master of Arts) et un doctorat ; a travaillé à la Maison Blanche sous l’administration de Lyndon Johnson ; et a canalisé son intérêt à aider les personnes malvoyantes en devenant entrepreneur et philanthrope. Il s’est marié, a fondé une famille et est devenu grand-père. Il a créé le Prix End Blindness d’un montant de 3 millions de dollars, et des recherches supplémentaires dans ce sens ont été menées dans un centre nommé d’après Greenberg et son épouse – le Sanford and Susan Greenberg Center to End Blindness de l’Université Johns Hopkins.

‘Hello Darkness, My Old Friend’, de Sanford Greenberg. (Autorisation)

En 2020, Greenberg a écrit ses mémoires, Hello Darkness, My Old Friend : How Daring Dreams and Unyielding Friendship Turned One Man’s Blindness into an Extraordinary Vision for Life (« Bonjour ma vieille amie, Obscurité : Comment des rêves audacieux et une amitié inflexible ont transformé la cécité d’un homme en une vision extraordinaire de la vie »), avec une introduction de Garfunkel et une préface de feu la juge de la Cour supreme, Ruth Bader Ginsburg, que l’auteur a décrite comme une amie de longue date, une proche et eshet chayil – ou femme de valeurs en hébreu – le titre d’une chanson de Shabbat. La romancière à succès Margaret Atwood, qui s’était portée volontaire pour lire aux étudiants aveugles de Harvard pendant ses études supérieures dans les années 1960, a écrit l’épilogue. Le livre a été réédité en format poche cette année.

« Le monde s’est fracturé »

Greenberg se souvient du jour où il a commencé à avoir des problèmes de vue. Il était de retour de Columbia, pour participer à un match de baseball en tant que lanceur.

« Ma vision est devenue trouble, mes yeux sont devenus humides », a-t-il déclaré. « Le monde s’est fracturé. »

Greenberg faillit touché un frappeur, se dirigea vers la touche et s’effondra. Sa petite amie posa sa tête sur ses genoux. Finalement, sa vue revint, mais il ne fallut pas longtemps avant qu’elle ne redevienne floue.

Il a vu deux différents ophtalmologistes. Le second était réputé dans le comté d’Erie, mais Greenberg a déclaré que son traitement avait aggravé sa situation.

Sanford Greenberg et la juge de la Cour suprême Ruth Bader Ginsberg, auteure de l’avant-propos de ses mémoires. (Autorisation)

« Malheureusement, il m’a donné des corticostéroïdes topiques pour mes yeux pendant plusieurs mois », a déclaré Greenberg. « Cela a empoisonné ou corrodé ma vue jusqu’à ce qu’il n’en reste plus rien. Cette période a été assez terrible. »

Greenberg s’est ensuite rendu chez un autre médecin de l’hôpital Sinaï à Detroit. Ce dernier lui expliqua que ses globes oculaires s’étaient détériorés au point où pour les sauver, il devrait être aveuglé. Il dit à son jeune patient : « Fils, demain tu seras aveugle. »

« Cette phrase a complètement changé ma vie », a déclaré Greenberg. « Je suis devenu complètement désespéré. »

Pourtant, il a fait face via plusieurs étapes décisives. Il a promis à Dieu qu’une fois qu’il serait en mesure de le faire, il travaillerait pour mettre fin à la cécité. Suite à une expérience négative avec un rabbin aveugle qui avait tenté de montrer à Greenberg comment vivre en tant qu’aveugle, Greenberg s’était juré qu’il n’utiliserait jamais ni canne ni chien-guide pour se déplacer.

Bonjour, Obscurité

Greenberg a finalement tenu ses deux promesses. Cependant, il devait d’abord se prouver à lui-même, à sa famille et aux autres qu’il pouvait retourner avec succès à Colombia.

« J’ai ressenti le besoin profond de revenir et de terminer mes études », a déclaré Greenberg. « Il était certain que si je ne le faisais pas, j’aurais vraiment été perdu, du moins c’est de cette manière que je l’ai ressenti. »

Sanford Greenberg et sa future épouse Susan Greenberg lors de leur bal. (Autorisation)

Des amis de l’université se sont montrés incroyablement serviables, notamment Garfunkel. Non seulement ce dernier a fait la lecture à Greenberg, mais c’est grâce au futur auteur-compositeur que Greenberg a découvert qu’il pouvait naviguer seul à New York. Un jour, les deux amis se trouvaient dans le centre de Manhattan alors que Greenberg avait un rendez-vous à Columbia. Garfunkel, qui étudiait l’architecture, déclara qu’il ne pouvait pas l’accompagner car il devait faire l’esquisse du Seagram Building. Greenberg se décida à prendre le métro par lui-même. Le voyage impliqua quelques chutes, et, entre autres, un front égratigné. Mais Greenberg réussit finalement à atteindre l’université.

Alors que Garfunkel et d’autres amis lui faisaient la lecture, Greenberg se demandait s’il était possible d’accélérer les enregistrements de la voix humaine pour absorber plus d’informations plus rapidement. Cela l’a conduit à travailler sur le développement d’un appareil à cet effet. Il y avait des défis : trop accélérer une cassette risquait de casser l’équipement et la voix risquait de ressembler à celle de Donald Duck. Pourtant, Greenberg et ses collègues trouvèrent finalement un moyen de surmonter ces défis. L’invention résultante – EDP (« Traitement électronique des données ») un appareil pour réduire la durée de la reproduction du signal – fut brevetée le 25 novembre 1969.

La carrière de Greenberg a décollé, telle une fusée, à la fin des années 1960. En effet, l’une de ses réalisations au cours de ces années a été d’aider à la conception de la technologie utilisée à bord du module d’excursion lunaire d’Apollo 11. Son contact principal était Bill Moyers, le futur hôte de PBS (Public Broadcasting Service). Lorsque Greenberg était membre de la Maison Blanche pendant les années Johnson, il a fait la connaissance de Moyers, qui était alors assistant personnel du président. Plus tard, Greenberg a convaincu Moyers de rejoindre le conseil d’administration de sa nouvelle société de logiciels, avec des projets comprenant la technologie de la mission Apollo 11.

La doyenne Emma Dench de la Kenneth Griffin Graduate School of Arts and Sciences de Harvard avec Sanford Greenberg, à qui l’école a décerné une médaille du centenaire. (Autorisation)

Alors que Greenberg poursuivait sa carrière dans le monde des affaires, il a noué des contacts dans le monde politique national et international. Il a travaillé pour réunir le sénateur démocrate Edmund Muskie du Maine et Yitzhak Rabin, alors ambassadeur d’Israël aux États-Unis. Un dîner a conduit à une relation chaleureuse entre Muskie et le futur Premier ministre. Un autre sénateur démocrate – Bill Bradley, l’ancien New York Knick qui représentait l’État du New Jersey au Sénat – est devenu un ami si proche qu’il a accepté de s’adapter pour un match de basket 3 contre 3 avec Greenberg. Le jeu était une affaire de famille, impliquant Greenberg, ses deux fils, son beau-frère et un autre ami. Pendant un certain temps, les Greenberg avaient l’avantage, mais l’instinct de compétition de Bradley ne tarda pas à entrer en jeu.

« Il nous a stoppés très rapidement, je dois le reconnaître », a déclaré Greenberg. « Nous n’avons pas gagné. Néanmoins, c’était excitant, épanouissant et mémorable. »

Ce sont des mots qui pourraient également être utilisés pour décrire de nombreuses autres expériences de la vie de Greenberg. À la suite de son honneur à Harvard, il a reçu un autre prix – son inclusion dans le New Jewish Home’s Eight Over Eighty, aux côtés de grands collègues tels que l’auteure Erica Jong et le lauréat d’un Grammy, Ron Carter.

« Des personnes avec et sans handicap m’ont souvent demandé comment aborder ce monde », a déclaré Greenberg. « J’ai dit qu’Einstein avait le mieux répondu à cette question. »

« La plus belle chose que nous puissions vivre est le mystérieux. C’est la source de tout véritable art et de toute science. Celui à qui l’émotion est étrangère, qui ne peut plus s’arrêter pour s’émerveiller et se tenir [les yeux] plein d’admiration, est pour ainsi dire mort ; ses yeux sont fermés », avait dit Einstein.

« Si vous ne pouvez pas vous émerveiller », a déclaré Greenberg, « vous passerez à coté de la magie de la vie quotidienne ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.