L’Iran condamne l’expulsion par l’Albanie de deux de ses diplomates
Rechercher

L’Iran condamne l’expulsion par l’Albanie de deux de ses diplomates

Tirana a expulsé l'ambassadeur iranien et autre diplomate "qui préparaient une attaque terroriste en Albanie" lors d'un match de football opposant l'Albanie à Israël en 2016

Des forces spéciales de la police albanaise avant le match entre l'Abanie et Israël, à Elbasan, le 12 novembre 2016. (Crédit ; AFP / GENT SHKULLAKU
Des forces spéciales de la police albanaise avant le match entre l'Abanie et Israël, à Elbasan, le 12 novembre 2016. (Crédit ; AFP / GENT SHKULLAKU

L’Iran a condamné jeudi l’expulsion par l’Albanie de deux de ses diplomates dont son ambassadeur estimant que cette décision prise « sous pression des Etats-Unis » était basée sur des renseignements « fabriqués ».

L’ambassadeur d’Iran à Tirana et un autre diplomate iranien ont été expulsés pour leur implication « dans des activités nuisant à la sécurité » nationale, selon des sources officielles albanaise et américaine.

Le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo avait salué la décision de l’Albanie d’expulser « deux agents iraniens qui préparaient une attaque terroriste en Albanie » lors d’un match de football opposant l’Albanie à Israël lors des qualificatifs pour la coupe du monde, en 2016.

« L’attitude injustifiable du gouvernement albanais (…) est basée entièrement sur des renseignements erronés et fabriqués, elle est inacceptable et nous la condamnons », a indiqué le ministère des Affaires étrangères iranien dans un communiqué.

Pour Téhéran, les déclarations de responsables américains se réjouissant de l’expulsion témoignent des efforts des Etats-Unis et d’Israël pour « porter atteinte aux relations de l’Iran, notamment avec des pays européens ».

« Ce scénario a été établi sous pression des Etats-Unis », a notamment affirmé le ministère, en estimant que ce pays intervenait « au moment où la coopération entre l’Iran et l’Europe est de plus en plus étroite pour contourner l’effet du rétablissement des sanctions américaines » contre Téhéran.

Les Etats-Unis se sont retirés en mai de l’accord sur le nucléaire iranien mais les Européens se disent déterminés à le maintenir en vie et à trouver des mécanismes pour alléger l’effet des sanctions sur l’Iran.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...