L’Iran dénonce un « complot » pour asseoir la domination d’Israël au Moyen-Orient
Rechercher

L’Iran dénonce un « complot » pour asseoir la domination d’Israël au Moyen-Orient

Le président du Parlement iranien a, en outre, mis en garde les monarchies du Golfe courtisées activement par Israël contre toute normalisation avec l’Etat hébreu

Le chef du parlement iranien Ali Larijani durant une conférence de presse à Téhéran, en Iran, le 13 mars 2017 (Crédit : AP Photo/Ebrahim Noroozi)
Le chef du parlement iranien Ali Larijani durant une conférence de presse à Téhéran, en Iran, le 13 mars 2017 (Crédit : AP Photo/Ebrahim Noroozi)

L’Iran est déterminé à lutter contre un plan en préparation par l’administration américaine de Donald Trump pour un règlement du conflit israélo-palestinien, a déclaré le président du Parlement iranien, Ali Larijani, cité par l’agence Isna.

M. Trump a promis de conclure l' »accord ultime » entre Israéliens et Palestiniens. Les contours du plan en vue de cet accord n’ont pas été dévoilés mais il inquiète les Palestiniens qui le qualifient d' »accord du siècle » dont ils pourraient être les grands perdants.

Parlant lundi soir à la Conférence internationale de l’unité islamique organisée chaque année à Téhéran, M. Larijani a déclaré que l' »accord du siècle » était un « complot » des Etats-Unis et d’Israël pour asseoir la domination de l’Etat hébreu sur le Moyen-Orient, selon Isna mardi.

« Nous lutterons contre le régime israélien et ne laisserons pas cet accord se faire. Si les Américains imposent des sanctions à l’Iran aujourd’hui et mettent la pression sur lui, c’est parce que l’Iran résiste contre Israël », a-t-il dit.

M. Larijani faisait référence aux sanctions économiques rétablies unilatéralement depuis mai par Washington contre l’Iran.

Washington et son allié israélien veulent « enterrer la question palestinienne », a-t-il accusé. « Pour atteindre leurs objectifs, ils essayent de créer de nouveaux arrangements politiques dans la région » « et mettent en avant la question des chiites et des sunnites ».

M. Larijani a assuré que l’Iran chiite ne faisait pas de différence entre chiites et sunnites: « nous aidons (les mouvements palestiniens sunnites) Hamas et Jihad islamique de la même manière que nous aidons le Hezbollah » mouvement terroriste chiite libanais.

Le responsable iranien a en outre, en citant l’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis, mis en garde les monarchies du Golfe courtisées activement par Israël contre toute normalisation avec l’Etat hébreu.

Les gouvernements des pays arabes « devraient savoir qu’ils (n’y) gagneront rien », a-t-il dit, ajoutant : « les peuples de la région, dans chaque pays, considèrent Israël comme une tumeur cancéreuse et le haïssent »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...