Gaza : le chef de l’ONU « particulièrement inquiet »
Rechercher

Gaza : le chef de l’ONU « particulièrement inquiet »

« Nous voyons une multiplication des conflits, les vieux conflits semblent ne jamais mourir – je suis particulièrement inquiet aujourd’hui au vu des nouvelles de ce qui se passe à Gaza, avec un nombre élevé de personnes tuées », a déclaré le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, à la presse à Vienne.

Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU, prononce un discours lors de la 54e Conférence de Munich sur la sécurité, le 16 février 2018, à Munich, en Allemagne (Photo AFP / Thomas Kienzle)

Le secrétaire général de l’ONU, qui s’exprimait aux côtés du chancelier autrichien Sebastian Kurz, a par ailleurs une nouvelle fois défendu la préservation de l’accord sur le nucléaire iranien, abandonné par les Etats-Unis mais « très important pour éviter la prolifération » des armes nucléaires.

« Parfois il y a quelques bonnes nouvelles », a-t-il observé, mentionnant la récente annonce de la Corée du Nord qui dit vouloir démanteler fin mai son site d’essais atomiques de Punggye-ri.

« La fermeture irréversible du site est une mesure importante de renforcement de la confiance qui contribuera aux efforts à venir en faveur d’une paix durable et d’une dénucléarisation vérifiable de la péninsule ».

« J’ai hâte que cette dynamique positive soit consolidée par le sommet entre les dirigeants des États-Unis et de la Corée du Nord » prévu le 12 juin à Singapour, a ajouté M. Guterres.

C’est vous qui le dites...