Haïfa ouvre finalement sa station de dépistage au volant du coronavirus
Rechercher

1 442 patients atteints de COVID-19 ; Israël se dirige vers un confinement total

Gilad Erdan indique qu'un couvre-feu sera progressivement imposé : le ministère de la Santé fait état de 29 cas graves

Une aire de jeux d'une plage de Tel Aviv fermée au public, en pleine pandémie de coronavirus, le 19 mars 2020. (Crédit : AP Photo/Oded Balilty)
Une aire de jeux d'une plage de Tel Aviv fermée au public, en pleine pandémie de coronavirus, le 19 mars 2020. (Crédit : AP Photo/Oded Balilty)

Le Times of Israël en français suit pour vous les événements liés au coronavirus en Israël et dans le monde :

Le président d’United Hatzalah s’en prend à Yaakov Litzman

Eli Beer, le président du service de secours United Hatzalah en Israël, est actuellement hospitalisé dans un état grave à Miami, après avoir contracté le nouveau coronavirus. Beer s’en est pris, depuis son lit d’hôpital, au ministre de la Santé Yaakov Litzman.

Litzman a refusé de laisser les 6 000 bénévoles de Hatzalah aider le ministère de la Santé et Magen David Adom à effectuer les tests de dépistage. Litzman a récemment affirmé dans une interview accordée à la Douzième chaîne que les équipes de « Hatzalah » étaient « moins professionnelles » que celles de MDA.

« C’est une personne vengeresse », a déclaré Beer dans un message vidéo. « J’espère vraiment qu’il ne sera pas ministre de la Santé dans le prochain gouvernement. Cet homme lutte contre United Hatzalah depuis des années. Un homme mauvais, dénué de bon cœur, qui ne cherche que ses propres intérêts. »

Le bureau de Litzman a répondu en souhaitant à Beer un prompt rétablissement et a ajouté que « Magen David Adom est l’organisme d’urgence de l’Etat d’Israël, et à ce titre, est le seul organisme à être autorisé à gérer une situation d’urgence. Si elle a besoin de renforts, elle pourra faire appel à tout autre organisme qui répond aux critères. »

« Les tentatives de diffamer les services d’urgence d’Israël avec des mensonges doivent être rejetées. »

Yaakov Litzman a été entendu pour son rôle présumé dans l’affaire Malka Leifer de pédophilie présumée.

Le ministre de la Santé Yaakov Litzman visite le centre médical Sheba à Ramat Gan, le 4 février 2020. (Flash90)

Le nombre de patients de COVID-19 grimpe à 1 238 – ministère de la Santé

Le ministère de la Santé a ajouté 135 nouveaux patients au nombre total de personnes atteintes du nouveau coronavirus, ce qui porte à 1 238 le nombre total de malades.

Le nombre de cas graves a grimpé dans la nuit. 34 personnes sont dans un état modéré, 37 ont guéri et le reste des patients présentent des symptômes légers.

Près de 130 000 Israéliens ont été en quarantaine à domicile, et c’est encore le cas de 75 000 personnes.

Le ministère a indiqué avoir testé 5 268 personnes pour le virus au cours des dernières 24 heures.

Erdan : Israël imposera progressivement un confinement total

Le ministre de la Sécurité intérieure Gilad Erdan indique qu’Israël va progressivement imposer un confinement total.

« Des centaines de milliers de personnes supplémentaires auront pour ordre de ne pas aller travailler », a déclaré Erdan au radiodiffuseur public Kan.

Le pays sera divisé par les forces de sécurité en petites zones opérationnelles, et les forces de police et de l’armée patrouilleront dans les rues pour vérifier si des gens sont à l’extérieur.

« Je crains ce qui pourrait arriver dans une semaine ou deux », a poursuivi Erdan. « Il y a une semaine, j’ai déjà dit que nous devrions opter pour un confinement complet de deux semaines avec une application considérablement renforcée. Les possibilités de quitter la maison seront réduites ».

Gilad Erdan, ministre de la Sécurité intérieure, pendant la cérémonie de Yom HaAtsmaout de la police, à Jérusalem, le 26 avril 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Des photos du mont du Temple quasi-désert

Un reporter pour la chaîne publique Kan a tweeté des photos montrant le mont du Temple de Jérusalem, le principal lieu saint du pays, vide à l’exception d’une poignée d’employés du Waqf islamique.

Netflix va réduire son débit en Israël après une forte hausse du trafic

Alors que le trafic des utilisateurs augmente de 30 %, Netflix va réduire la qualité de ses flux en Israël afin de garantir le bon fonctionnement de ses services, a fait savoir le ministère des Communications.

Le ministère affirme que la décision de réduire le débit binaire a été prise à la demande du gouvernement et que Netflix a annoncé des mesures similaires dans de nombreux pays de l’Union européenne.

Cet ajustement sera mis en œuvre progressivement au cours de la semaine prochaine.

Le taux de chômage en Israël atteint 17,6 % ; 62 000 chômeurs en 24 heures

Le Bureau du Travail israélien a indiqué que 572 660 nouveaux chômeurs israéliens se sont inscrits depuis le début du mois de mars, dont environ 62 000 au cours des dernières 24 heures.

Environ 90 % d’entre eux sont en congé sans solde.

Le taux de chômage du pays, qui a plus que quadruplé ce mois-ci, a atteint 17,6 %.

La manifestation « drapeau noir » contre la fermeture de la Knesset se poursuit

Pour la deuxième fois en une semaine, des manifestants antigouvernementaux sont descendus dans la rue pour former un convoi de voitures pour le rassemblement des « drapeaux noirs ».

Les manifestants – qui, conformément aux directives du ministère de la Santé, ne se regroupent pas, chaque personne restant dans sa voiture – protestent contre la décision du gouvernement d’essayer d’empêcher le bon fonctionnement de la Knesset.

« Israël mérite une Knesset opérationnelle, un président de la Knesset qui agisse pour faciliter le contrôle parlementaire du travail du gouvernement, et un Premier ministre qui ne s’occupe pas d’affaires criminelles », affirment les dirigeants de la manifestation dans une déclaration.

« Nous nous battons pour les fondements de la démocratie. »

Israël maintient le passage à l’heure d’été

Après avoir annoncé hier soir que l’heure d’été serait retardée pour éviter une heure supplémentaire de clarté en soirée et encourager les gens à rester chez eux, le ministre de I’Intérieur Aryeh Deri a finalement déclaré que ce changement ne sera pas possible.

Le bureau de Deri a déclaré que le Conseil national de sécurité a déconseillé ce report et que le passage à l’heure d’été se fera comme prévu plus tard dans la semaine, dans la nuit du 26 au 27 mars.

Les horloges avanceront d’une heure à 2 heures du matin.

Hier soir, l’Autorité gouvernementale des technologies de l’information et des communications a déclaré que le changement d’heure est défini dans d’innombrables serveurs informatiques, et que la mise à jour nécessaire prendrait plusieurs mois.

Elle a ajouté qu’une situation dans laquelle différents ordinateurs ont des heures différentes sur leurs horloges pourrait créer des dysfonctionnements et paralyser des systèmes entiers. Cela pourrait également nuire au bon fonctionnement des hôpitaux et de l’armée.

Le ministre de l’Intérieur Aryeh Deri dirige une réunion du parti Shas à la Knesset le 27 mai 2019. (Yonatan Sindel/Flash90)

McDonald’s va fournir gratuitement de la nourriture aux hôpitaux

McDonald’s a annoncé la fermeture de tous ses restaurants en Israël au grand public en raison de la crise du coronavirus.

Cinq établissements resteront ouverts et fourniront gratuitement de la nourriture aux hôpitaux, aux forces de l’ordre et au personnel médical du Magen David Adom.

« Nous espérons revenir à la normale bientôt », a indiqué la chaîne de fast-food dans un communiqué.

La chaîne de restauration rapide a également fermé un grand nombre de ses restaurants ailleurs, y compris toutes ses succursales au Royaume-Uni et en Irlande.

Les examens du permis de conduire annulés — ministère des Transports

Le ministère des Transports a annoncé que les examens théorique et pratique du permis de conduire sont annulés, jusqu’à nouvel ordre.

La date d’expiration des examens théoriques (code de la route) et des attestations médicales ont été prolongés de trois mois.

Pour un imam de Gaza, le virus est un « soldat d’Allah » qui épargne les musulmans

Une vidéo publiée par le Middle East Media Research Institute (MEMRI) montre l’imam de Gazan Jamil Al-Mutawa affirmant que le coronavirus est un « soldat d’Allah (Dieu) » qui a fait du mal aux pays occidentaux tout en épargnant les Palestiniens et les musulmans.

« Voyez comment ceux qui complotent contre la mosquée Al-Aqsa sont réduits en miettes… C’est la grandeur d’Allah ! » dit-il, priant pour que Dieu continue de déverser le virus contre ceux qui sont à l’origine du plan de paix israélo-palestinien de l’administration américaine, surnommé « l’affaire du siècle ».

Le sermon à la mosquée blanche de Gaza, diffusé à l’origine vendredi par la télévision Al-Aqsa, affiliée au groupe terroriste du Hamas, a été prononcé un jour avant que les deux premiers cas ne soient confirmés dans la bande de Gaza.

Il y a eu au moins 59 cas de virus dans les zones sous contrôle palestinien en Cisjordanie.

Et l’un des pays les plus durement touchés dans le monde, l’Iran, est musulman.

En pleine pandémie, les avortements maintenus ou annulés ?

Les nouvelles directives du ministère de la Santé, reportant tout activité non-essentielle au sein des hôpitaux, n’inclut pas les interruptions de grossesse dans la liste des activités essentielles, a rapporté la Douzième chaîne.

Les directives laissent à chaque hôpital le soin de décider s’il convient ou non d’effectuer des procédures médicales pour mettre fin à une grossesse. Certains, dont l’hôpital Barzilai à Ashkelon, ne pratiqueraient pas d’avortements jusqu’à nouvel ordre.

En réponse aux critiques formulées par les organisations de défense des droits des femmes, le ministère de la Santé a répondu que « chaque hôpital dispose d’un comité d’exception pour les sujets qui ne figuraient pas dans le document et qui sont nécessaires – tels que les avortements ».

Le système de santé israélien pas prêt pour une épidémie – Contrôleur de l’Etat

Le Bureau du Contrôleur de l’Etat a publié un rapport avertissant que le système de santé israélien n’est pas prêt à faire face à une épidémie.
Le rapport, rédigé avant l’apparition du coronavirus, indique que le gouvernement n’a pas élaboré de plans suffisants pour faire face à une épidémie ou pour stocker une quantité suffisante de médicaments et de respirateurs, entre autres manquements.
Le Premier ministre Netanyahu, qui était ministre de la Santé pendant une partie de la période couverte par le rapport, reconnaît « qu’il y a matière à amélioration » mais déclare que le rapport n’est pas applicable au coronavirus.
« Il n’y a aucun pays au monde qui pourrait prévoir ou se préparer à la propagation d’un virus », a-t-il déclaré dans un communiqué du bureau du Premier ministre. « Aucun système de santé dans le monde, même le meilleur, n’était préparé pour faire face à l’épidémie. »

Egypte : deux hauts responsables militaires morts du coronavirus

Deux hauts gradés de l’armée égyptienne sont décédés du nouveau coronavirus en l’espace de 24 heures, selon des annonces faites par la télévision d’Etat dimanche et lundi.

Le général Shafee Dawood, responsable des projets d’infrastructure à l’Autorité de l’ingénierie militaire, est mort à l’hôpital, a annoncé lundi la télévision. L’annonce de sa mort intervient moins de 24 heures après celle dimanche soir du général Khaled Shaltout, responsable de la gestion de l’eau. Selon la télévision d’Etat, ce dernier a contracté le virus après avoir été impliqué dans des procédures de « stérilisation » pour contrer la maladie Covid-19.

D’autres hauts responsables militaires ont été testés positifs au nouveau coronavirus ces derniers jours, ont indiqué à l’AFP des sources sécuritaires.

En Egypte, 327 cas de nouveau coronavirus et 14 morts ont été officiellement déclarés.

Le porte-parole du ministère de la Santé, Khaled Megahd, a précisé récemment que le virus avait été détecté dans 24 gouvernorats sur les 27 que compte le pays.

Sur les réseaux sociaux, des Egyptiens ont critiqué la gestion de la crise par le gouvernement, soulevant la crainte de cas non-déclarés officiellement dans le pays le plus peuplé de la Méditerranée avec 100 millions d’habitants.

Parallèlement, plusieurs pays ont fait état de la contamination de personnes y ayant récemment séjourné.

En réponse à l’épidémie, les autorités égyptiennes ont récemment décidé la fermeture des écoles et des universités, des lieux de cultes, des musées et sites archéologiques, des aéroports ainsi que la fermeture nocturne des cafés, restaurants et discothèques jusqu’au 31 mars.

Emirates maintiendra des vols commerciaux vers 13 destinations

La compagnie aérienne de Dubaï, Emirates Airlines, a affirmé dimanche son intention de maintenir finalement des vols commerciaux vers 13 destinations, quelques heures après avoir annoncé la suspension de l’ensemble de ces vols dès mercredi pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus.

La fédération des Emirats arabes unis, dont Dubaï est l’un des émirats, a annoncé vendredi les deux premiers morts du nouveau coronavirus dans le pays. Au total, 153 cas ont été enregistrés, dont 38 ont guéri.

Emirates, la plus grande compagnie aérienne du Moyen-Orient, a indiqué dans un communiqué « avoir reçu des demandes de gouvernements et clients pour aider au rapatriement de voyageurs ».

La compagnie a donc décidé de « maintenir des vols vers la Grande-Bretagne, la Suisse, Hong Kong, la Thaïlande, la Malaisie, les Philippines, le Japon, Singapour, la Corée du Sud, l’Australie, l’Afrique du Sud, les Etats-Unis et le Canada », selon le texte.

Emirates va également diminuer les salaires de base, de 25 à 50 %, d’une majorité d’employés pour une durée de trois mois, mais ne va pas procéder à des licenciements, d’après son PDG.

« Plutôt que de demander aux employés de partir, nous avons choisi de réduire temporairement les salaires de base », a indiqué le PDG d’Emirates, cheikh Ahmed ben Saïd al-Maktoum, ajoutant vouloir « éviter de supprimer des emplois ».

Macron contre un confinement « total » mais pour un meilleur contrôle

Emmanuel Macron a répété lundi, devant les représentants des cultes, son opposition à un « confinement total » mais jugé nécessaire un contrôle plus strict des mesures actuelles, ont rapporté des participants à l’AFP, alors qu’un nouvel avis du Conseil scientifique est attendu mardi.

Selon l’Elysée, le Conseil scientifique, composé de 10 experts, doit rendre son avis mardi sur les conditions du confinement, dont le prolongement au-delà de la période initiale de 15 jours est jugé « probable » par plusieurs membres du gouvernement, afin d’enrayer l’épidémie de coronavirus.

Le Conseil d’Etat a enjoint dimanche au gouvernement de revoir d’ici 48 heures certaines dérogations de déplacement « au caractère ambigu », notamment celles pour motifs de santé ou pour l’activité physique, refusant toutefois d’ordonner le « confinement total » réclamé en urgence par certains médecins.

Le président français Emmanuel Macron lors d’un discours sur la Pologne et la France en Europe à l’université de Jagellonne à Cracovie, en Pologne, le 4 février 2020 (Crédit : Photo by Ludovic Marin / AFP)

COVID-19 : La police israélienne enquête sur 135 personnes

La police a ouvert plus de 150 enquêtes et remis des dizaines de contraventions pour violation des directives du ministère de la Santé visant à limiter la propagation du coronavirus.

La police affirme enquêter sur 135 personnes soupçonnées d’avoir enfreint la quarantaine et 21 autres personnes pour avoir diffusé de « fausses nouvelles » sur le virus.

Les policiers ont également distribué 74 amendes, « la majorité d’entre eux pour avoir refusé de disperser un rassemblement interdit », et ordonné à 32 entreprises de fermer après avoir « violé de manière flagrante les directives », selon la police.

Miri Regev porte un masque de protection et des gants à la Knesset

La ministre de la Culture par intérim, Miri Regev, a assisté à la session plénière de la Knesset sur la création de la commission des arrangements avec un masque et des gants.

Regev, membre du parti Likud de Benjamin Netanyahu, a déclaré que le choix d’un nouveau président de la Knesset pousserait Israël vers un quatrième scrutin.

« Kakhol lavan est prêt à mener des actions immorales et illégales uniquement par désir de remplacer le gouvernement élu », a-t-elle déclaré.

Israël a un gouvernement intérimaire depuis décembre 2018, date à laquelle la Knesset a voté la dissolution et le premier des trois tours des élections non décisives.

Comme d’autres députés, Regev a retiré à plusieurs reprises son masque pour critiquer les députés avant de le remettre en place.

Haïfa ouvre finalement sa station de dépistage au volant du coronavirus

Le nouveau site de test au volant du coronavirus dans la ville de Haifa, dans le nord du pays, a commencé à fonctionner, des personnes soupçonnées d’avoir COVID-19 arrivant pour être testées.

La station devait commencer à dépister samedi soir.

1 442 cas confirmés du coronavirus en Israël ; 29 dans un état grave

Le ministère de la Santé a fait état de 29 cas graves et de 1 442 cas confirmés du coronavirus en Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...

Haïfa ouvre finalement sa station de dépistage au volant du coronavirus

Le nouveau site de test au volant du coronavirus dans la ville de Haifa, dans le nord du pays, a commencé à fonctionner, des personnes soupçonnées d’avoir COVID-19 arrivant pour être testées.

La station devait commencer à dépister samedi soir.