Kushner : la paix avec les Palestiniens est toujours possible
Rechercher

Kushner : la paix avec les Palestiniens est toujours possible

Jared Kushner a pris la parole lors de la cérémonie à l’ambassade des États-Unis.

« Je suis si fier d’être ici aujourd’hui à Jérusalem, le cœur éternel du peuple juif », a déclaré Kushner sous les applaudissements, la qualifiant d' »occasion historique ».

Il a remercié les participants.

En décembre, Trump et les États-Unis ont choisi de « enfin reconnaître la vérité : Jérusalem est la capitale d’Israël. Il a également déclaré que nous déménagerions bientôt notre ambassade de Tel Aviv à Jérusalem et, cinq mois plus tard, nous nous trouvons sur place ».

D’autres présidents américains « ont renoncé à leur promesse », a fait remarquer M. Kushner. Mais pas Trump. « Quand le Président Trump fait une promesse, il la tient. »

« Aujourd’hui est aussi la preuve du leadership américain », a ajouté M. Kushner, affirmant que Washington a « montré au monde, une fois de plus, qu’on peut faire confiance aux États-Unis ».

Le déménagement de l’ambassade des États-Unis démontre que « le gouvernement fera ce qui est juste, et c’est ce que nous avons fait ».

« Notre lien spécial que nous envient les nations du monde entier », a-t-il dit au sujet des liens entre les États-Unis et Israël, soulignant les valeurs communes que sont la liberté, les droits et la démocratie.

Il a ajouté que Trump « a tenu une autre promesse » en sortant de l’accord « dangereux, imparfait et unilatéral avec l’Iran ». Cette déclaration a été accueillie par de longs applaudissements.

Il déplore « l’agression » de l’Iran et affirme que « des alliances jusque-là inimaginables émergent » dans la région du fait du régime de Téhéran.

M. Kushner, qui est envoyé pour la paix, a souligné que l’administration américaine est toujours attachée à un accord de paix.

La reconnaissance de Jérusalem par l’administration et le déménagement de l’ambassade « ne signifient pas un abandon de notre engagement en faveur d’une paix durable », a expliqué M. Kushner. Les défis pour la paix sont « nombreux » mais la « détermination » des dirigeants de la région « reste inébranlable ».

Il a également condamné les violences palestiniennes dans le cadre des émeutes en cours à la frontière de Gaza.

« Ceux qui déclenchent les violences font partie du problème et non de la solution. »

« Les États-Unis sont conscients de la nature sensible de la question de Jérusalem », poursuit-il. « Jérusalem doit rester une ville qui rassemble les gens de toutes les religions », a dit Kushner. Israël est un « gardien responsable » de Jérusalem depuis 1967, a-t-il ajouté.

« Je crois que la paix est à portée de main si nous osons croire que l’avenir sera différent du passé. »

« Ce ne sera pas un chemin facile », mais la paix peut être atteinte si nous « rêvons en grand », a-t-il dit.

« Les États-Unis sont prêts à soutenir un accord de paix de toutes les façons possibles. Nous croyons qu’il est possible pour les deux parties de gagner plus qu’elles ne donnent – pour parvenir à un accord où tous peuvent vivre en paix, à l’abri de la violence, à l’abri de la peur et capables de poursuivre leurs rêves ».

C’est vous qui le dites...