Les rues plus calmes qu’à l’ordinaire avant le couvre-feu de Pessah
Rechercher

Le couvre-feu de Pessah est entré en vigueur, et ce jusqu’à 7h ce jeudi matin

Les rues étaient calmes en ce mercredi, alors que les Israéliens se préparaient à un couvre-feu obligatoire mis en place pour Pessah, qui a commencé à 15 heures

  • La police contrôle les conducteurs à un point de contrôle temporaire sur la route 1 à l'extérieur de Jérusalem, pour vérifier que les gens respectent les ordres du gouvernement concernant un confinement partiel pour empêcher la propagation du coronavirus. (Nati Shohat/Flash90)
    La police contrôle les conducteurs à un point de contrôle temporaire sur la route 1 à l'extérieur de Jérusalem, pour vérifier que les gens respectent les ordres du gouvernement concernant un confinement partiel pour empêcher la propagation du coronavirus. (Nati Shohat/Flash90)
  • Des agents de police ferment des synagogues et distribuent des amendes à des ultra-orthodoxes dans le quartier de Bukharim à Jérusalem, le 6 avril 2020 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
    Des agents de police ferment des synagogues et distribuent des amendes à des ultra-orthodoxes dans le quartier de Bukharim à Jérusalem, le 6 avril 2020 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
  • Des agents de police israéliens en combinaison de protection dans le quartier ultra-orthodoxe de Mea Sharim à Jérusalem, le 6 avril 2020. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
    Des agents de police israéliens en combinaison de protection dans le quartier ultra-orthodoxe de Mea Sharim à Jérusalem, le 6 avril 2020. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
  • Des soldats israéliens donnent de la nourriture aux habitants de la ville de Bnei Brak dans le centre d'Israël. La ville a été largement coupée du reste du pays à cause de l'épidémie de coronavirus, le 5 avril 2020. (Crédit : Armée israélienne)
    Des soldats israéliens donnent de la nourriture aux habitants de la ville de Bnei Brak dans le centre d'Israël. La ville a été largement coupée du reste du pays à cause de l'épidémie de coronavirus, le 5 avril 2020. (Crédit : Armée israélienne)

Le Times of Israël en français suit pour vous les événements liés au coronavirus en Israël :

Le ministère de la Santé enverra des messages vocaux aux Haredim

Le ministère de la Santé a indiqué mercredi qu’il commencerait à envoyer des messages vocaux aux membres de la communauté ultra-orthodoxe devant se placer à l’isolement, un grand nombre de ses membres évitant les smartphones.

Selon un communiqué du ministère, un système, dorénavant automatisé, enverra un message vocal à un appareil dont la fonction de réception des textos a été bloquée.

Le ministre de la Santé Yaakov Litzman, qui ne possède pas lui-même de smartphone, a salué cette initiative, disant qu’elle « sauvera des vies et empêchera la propagation du coronavirus ».

Israël utilise des outils de surveillance permettant de suivre les déplacements des personnes atteintes par le coronavirus, envoyant des messages aux individus les ayant côtoyées leur ordonnant de se mettre en quarantaine.

Les rues plus calmes qu’à l’ordinaire avant le couvre-feu de Pessah

Les rues sont plus calmes qu’à l’ordinaire, ce mercredi, alors que les Israéliens se préparent à un couvre-feu obligatoire mis en place pour Pessah, et qui commencera cet après-midi.

Les Israéliens ne pourront plus quitter leurs habitations à partir de 15 heures dans le cadre des mesures gouvernementales visant à empêcher une recrudescence nouvelle des cas de coronavirus pendant la fête.

Les déplacements entre différentes villes sont interdits depuis hier soir, et ce jusqu’à samedi soir.

Un groupe d’étudiants arabes israéliens finalement de retour de Turquie

Un groupe de 110 étudiants arabes israéliens a atterri mercredi en Israël. Ils avaient embarqué à bord d’un vol Turkish Airlines en provenance d’Istanbul, a fait savoir la chaîne Kan.

Un premier rapatriement avait été annulé, la semaine dernière, après l’opposition des autorités turques à la présence nécessaire de gardiens de sécurité israéliens. Ce problème avait été résolu grâce à une intervention du député Ahmad Tibi de la Liste arabe unie.

Les étudiants ont été placés à l’isolement chez eux ou dans des hôtels de quarantaine spécialement aménagés.

Israël a envoyé des vols de secours au Pérou, au Costa Rica, au Brésil, en Australie et ailleurs pour permettre à des citoyens de revenir au sein de l’Etat juif alors que les vols internationaux ont été largement interrompus et que les pays se sont placés en confinement afin de faire face à la pandémie du coronavirus hautement contagieux.

Israël va élargir les subventions aux auto-entrepreneurs

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre des Finances Moshe Kahlon ont annoncé mercredi l’élargissement des subventions versées aux Israéliens auto-entrepreneurs dont les firmes sont actuellement en difficulté suite à la pandémie de coronavirus.

En plus d’un élargissement des critères d’obtention de ces subventions, ils ont également décidé d’élever la somme maximale pouvant être perçue par un travailleur en auto-entreprise à 10 500 shekels, selon un communiqué du ministère des Finances.

Le ministre de la Santé affirme que lui et sa femme vont bien malgré le virus

Le ministre de la Santé Yaakov Litzman a affirmé que lui et sa femme Chava se portaient bien, bien qu’ils aient été testés positifs au coronavirus la semaine dernière.

« Je tiens à remercier tous ceux qui s’inquiètent pour ma santé, qui ont prié pour moi et qui ont appelé à ma guérison », a écrit Litzman dans une lettre aux travailleurs médicaux en Israël.

« Le système de santé en Israël est solide et prêt à tout scénario… Le jour viendra où les chapitres invisibles de cet effort seront portés à la connaissance du public », a-t-il ajouté.

Litzman se rétablit chez lui depuis qu’il a été testé positif au virus. Il a nié avoir participé à des prières de groupe en violation des directives de son ministère de la Santé les jours précédant son diagnostic au COVID-19.

Le ministre de la Santé Yaakov Litzman lors d’une conférence de presse sur le coronavirus au bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 11 mars 2020 (Crédit : Flash90)

Alors que Pessah est marqué par le virus, Rivlin espère des jours meilleurs

Le président Reuven Rivlin a salué mercredi les Israéliens et les Juifs du monde entier avant le début de Pessah, ce soir.

« Chers Israéliens, cette année, nous allons célébrer la nuit du Seder dans des circonstances difficiles à cause de la ‘plaie du coronavirus’, cette maladie moderne qui nous assombrit tous. Soudain, nous réalisons à quel point les choses simples qui font partie de notre vie quotidienne sont importantes pour nous », a-t-il déclaré dans une déclaration vidéo en hébreu.

Il ajoute : « Soudain, nous sommes confrontés à la ‘distanciation sociale’, aux fermetures et à l’isolement dans nos foyers, nous ressentons encore plus clairement l’importance de l’obligation de ‘raconter l’histoire à vos enfants’, de transmettre l’histoire de génération en génération, des grands-parents aux enfants, des petits-enfants aux arrière-petits-enfants. C’est notre histoire, notre point d’ancrage, ce qui nous relie – même lorsque nous devons être séparés. »

Il indique que tous les Juifs prient pour des temps meilleurs à venir.

« À l’année prochaine, ensemble », a conclu le président.

Il a également publié un message vidéo séparé pour les anglophones.

Une femme de 90 ans décède à Jérusalem des suites du virus ; bilan de 72 morts

Une femme de 90 ans est décédée des suites du coronavirus au centre médical Shaare Zedek à Jérusalem, portant à 72 le nombre de morts du COVID-19 en Israël.

La femme avait de nombreuses conditions médicales préexistantes, selon l’hôpital.

Des agents de sécurité israéliens travaillent dans des aéroports étrangers sans protection, on ne leur demande pas de s’isoler à leur retour

Des agents de sécurité israéliens sont en contact avec des passagers dans des aéroports situés dans des foyers majeurs du COVID-19. Ils travaillent sans porter d’équipements de protection. Les agents sont autorisés à rentrer dans le pays sans devoir passer par des hôtels réservés à la quarantaine, a rapporté la Douzième chaîne.

Des images diffusées par la chaîne en provenance d’un aéroport non identifié montrent du personnel israélien portant seulement des masques. Ils n’ont pas la tenue complète de protection portée par les équipages qui rapatrient des voyageurs coincés à l’étranger.

Un agent a indiqué qu’ils ont parfois dû acheter leurs propres masques et que l’on ne leur a pas demandé de s’isoler.

« Nous rentrons en Israël sans protection. Alors que les passagers étaient retenus, nous et l’équipage sommes entrés dans le pays sans avoir été contraints à l’isolement ».

« Parfois, il n’y a rien, même pas un masque et nous devons nous le procurer par nous-mêmes », a précisé l’agent de sécurité.

Un autre agent a déclaré que de nombreux agents ont été contraints à retourner vivre chez leurs parents. Ils ont dû rentrer chez eux à cause de l’effondrement de l’industrie touristique avec la crise du coronavirus.

« Nous mettons en danger les vies de nos parents et des citoyens d’israël. Nous voyons les livraisons d’équipements – pourquoi n’y en a-t-il pas pour nous ?, » ont-ils demandé.

Le Cabinet approuve l’extension de l’opération de surveillance du Shin Bet

Le cabinet a approuvé l’extension des réglementations d’urgence permettant aux services de sécurité du Shin Bet de poursuivre leur programme controversé de surveillance de masse afin de pister les porteurs du coronavirus et les personnes avec lesquelles ils ont été en contact. Le dispositif a été rendu possible en collectant des données mobiles et de cartes de crédit, a déclaré le bureau du Premier ministre dans un communiqué.

Rivlin et le pape ont parlé du coronavirus lors d’un appel avant Pessah

Le président Reuven Rivlin a échangé par téléphone avec le pape François au sujet de la pandémie de coronavirus. Ils se sont également échangé leurs vœux de Pâques.

« Dans sa conversation avec le pape François, le président a exprimé ses remerciements et son appréciation pour le soutien du pape à la lutte contre l’antisémitisme et lui a demandé de poursuivre son message important, étant donné le nombre croissant d’incidents antisémites alors que le coronavirus se propage », a rapporté le bureau de Rivlin dans un communiqué.

« La maladie nous montre qu’elle ne respecte aucune frontière et que personne n’est à l’abri. Nous combattons ensemble un ennemi têtu et cruel, et c’est ainsi que nous le surmonterons, en travaillant ensemble à travers le monde », a ajouté Rivlin.

Rivlin a également envoyé ses vœux au nom du peuple juif aux chrétiens célébrant Pâques prochainement, le 12 avril, selon son bureau.

À VOIR : Les routes complètement vides alors que le couvre-feu entre en vigueur

Le porte-parole de la police israélienne, Micky Rosenfeld, a publié des images de routes vides alors que le couvre-feu de Pessah entre en vigueur en Israël.

Le personnel médical israélien se prépare pour un rapide seder entre les soins

Le personnel médical à travers le pays a trouvé le temps pour célébrer un rapide seder de Pessah entre les soins apportés aux patients.

Une femme de 63 ans décède à Beer Sheva, portant le bilan du COVID-19 à 73 morts

Une femme de 63 ans est décédée des suites du coronavirus au centre médical Soroka de Beer Sheva, portant à 73 le nombre de morts du COVID-19 en Israël.

La femme avait des conditions médicales préexistantes, selon l’hôpital.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...

Les rues plus calmes qu’à l’ordinaire avant le couvre-feu de Pessah

Les rues sont plus calmes qu’à l’ordinaire, ce mercredi, alors que les Israéliens se préparent à un couvre-feu obligatoire mis en place pour Pessah, et qui commencera cet après-midi.

Les Israéliens ne pourront plus quitter leurs habitations à partir de 15 heures dans le cadre des mesures gouvernementales visant à empêcher une recrudescence nouvelle des cas de coronavirus pendant la fête.

Les déplacements entre différentes villes sont interdits depuis hier soir, et ce jusqu’à samedi soir.