Israël en guerre - Jour 65

Rechercher

Macron doit réclamer un « cessez-le-feu », selon LFI

La trêve humanitaire que va chercher à obtenir Emmanuel Macron en Israël mardi n’est « pas suffisante » pour LFI, qui souhaite que le président français réclame un « cessez-le-feu », a affirmé son coordinateur Manuel Bompard.

« Une trêve humanitaire, c’est mieux que rien  (…) mais ce n’est pas suffisant », a déclaré M. Bompard sur RTL.

M. Bompard, qui a écrit au président de la République dans ce sens, attend d’Emmanuel Macron qu’il « rétablisse la parole de la France », c’est-à-dire « qu’il demande et qu’il crée les conditions pour qu’on puisse obtenir un cessez-le-feu immédiat ».

« Un cessez-le-feu, ça veut dire demander à l’armée israélienne de cesser ses opérations de bombardement qui (…) sont des crimes de guerre », a-t-il affirmé, assumant qu’il faille négocier avec le groupe terroriste islamiste palestinien Hamas.

« Si vous voulez obtenir la libération de vos otages, vous êtes obligés malheureusement de négocier avec vos adversaires et vos ennemis. Il faut sortir de l’hypocrisie. Les États-Unis, la France ont confié à des intermédiaires en Egypte, en Turquie le fait de négocier avec le Hamas pour obtenir la libération de nos otages », a-t-il assuré.

Manuel Bompard s’en est pris une nouvelle fois à la présidente de l’Assemblée nationale Yaël Braun-Pivet qui « a déshonoré la parole de la France » par son déplacement en Israël dimanche où elle avait déclaré que « rien ne doit empêcher Israël de se défendre »

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.