Manifestations anti-Israël dans plusieurs villes au Maroc
Rechercher

Manifestations anti-Israël dans plusieurs villes au Maroc

Les Marocains brûlent un drapeau israélien lors d'une manifestation contre la normalisation avec Israël, dans la capitale Rabat, le 16 mai 2021. (Crédit : FADEL SENNA / AFP)
Les Marocains brûlent un drapeau israélien lors d'une manifestation contre la normalisation avec Israël, dans la capitale Rabat, le 16 mai 2021. (Crédit : FADEL SENNA / AFP)

Plusieurs rassemblements ont eu lieu dimanche à travers le Maroc en soutien aux Palestiniens, les manifestants dénonçant par ailleurs la récente reprise des relations entre leur pays et l’Etat hébreu.

A Rabat, près d’un millier de manifestants se sont rassemblés dans le centre-ville pour condamner « les violences perpétrées par Israël contre les Palestiniens », selon eux, et le rétablissement des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël.

Brandissant des drapeaux palestiniens, les manifestants ont scandé : « Palestine libre, sionistes dégagez » ou encore « Le peuple veut la chute de la normalisation ». Des drapeaux de l’Etat hébreu ont aussi été brulés.

Mêmes échos dans plusieurs villes marocaines, notamment dans les capitales économique Casablanca et touristique Marrakech, où des manifestants ont appelé à « la libération de la Palestine » et à « l’abolition de la normalisation », d’après des vidéos diffusées en direct sur les réseaux sociaux.

Le Maroc a été le quatrième pays arabe à annoncer en 2020 la normalisation de ses relations avec Israël, sous l’impulsion de l’administration de l’ancien président américain Donald Trump.

Considérée comme une « cause nationale » dans le royaume, la cause palestinienne mobilise la société civile et quelques partis politiques d’extrême-gauche et des islamistes opposés à cette normalisation.

L’accord est pourtant stratégique puisqu’il est lié à une reconnaissance américaine de la « souveraineté » marocaine sur le territoire disputé du Sahara occidental.

C’est vous qui le dites...