Livingstone persiste et signe à propos d’Hitler et du sionisme
Rechercher

Livingstone persiste et signe à propos d’Hitler et du sionisme

Un leader juif et un député travailliste dénoncent ses propos lors d'une commission parlementaire sur l'antisémitisme

Ken Livingstone, ancien maire travailliste de Londres. (Crédit : BBC)
Ken Livingstone, ancien maire travailliste de Londres. (Crédit : BBC)

Le président du Conseil des députés des Juifs britanniques, Jonathan Arkush, a déclaré lors d’une enquête parlementaire sur l’antisémitisme qu’il était « horrifié » d’entendre ce qu’il a qualifié d’allégation « haineuse » de Ken Livingstone selon laquelle Hitler avait soutenu le sionisme.

« J’ai ressenti un sentiment complet d’incrédulité, surtout autour des disputes enragées autour des suspensions au parti Travailliste, les gens disent des choses vraiment ridicules sur des Juifs qui avaient un gros nez, ou que les Juifs étaient ceci ou cela. Plus récemment, quelqu’un a dit que les Juifs avaient apparemment été les financiers de la traite des esclaves », a déclaré Arkush aux députés.

« En tant que citoyen britannique, qui vit et travaille dans ce pays comme je l’ai fait toute ma vie, je ne pouvais pas croire que je pouvais entendre un homme politique dire qu’Hitler avait été un sioniste. Pour moi, ce fut la chose, pas seulement la plus absurde et ridicule, mais c’était une chose odieuse à dire ».

L’ancien maire de Londres, Ken Livingstone a réitéré son allégation selon laquelle Hitler avait soutenu le sionisme, des propos qui ont conduit à sa suspension du parti Travailliste britannique (Labour).

Prenant la parole lors d’une enquête sur l’antisémitisme à la commission des Affaires intérieures de la Chambre des communes un Livingstone impénitent a maintenu que son affirmation au sujet d’Hitler était historiquement correcte, et a ajouté que des centaines de personnes l’avaient arrêté dans la rue pour lui dire qu’il avait raison.

« Si j’avais dit que Hitler avait été un sioniste, j’aurais présenté mes excuses pour cela, car ce sont des bêtises », a déclaré Livingstone devant la commission.

« Ce que j’ai dit c’est … que lorsque Hitler a gagné les élections en 1932, sa politique était que les Juifs devraient être transférés en Israël. Il a soutenu le sionisme. Il voulait que le demi-million de Juifs allemands s’en aille. A ce stade, son point de vue était de les expulser d’ici l’automne 1933. Il a négocié un accord avec une organisation sioniste allemande qui a conduit à ce que 66 000 Juifs allemands partent vers ce qui est maintenant Israël. »

Le député travailliste Chuka Umunna a interrompu Livingstone, en lui disant qu’en « offensant inutilement et de façon répétée les Juifs de cette façon, vous avez non seulement trahi nos valeurs travaillistes, mais vous avez trahi votre héritage en tant que maire ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...