Londres: un cocktail Molotov lancé près d’une synagogue, piste terroriste exclue
Rechercher

Londres: un cocktail Molotov lancé près d’une synagogue, piste terroriste exclue

La police a indiqué qu'un suspect a été interpellé ; aucun blessé ni dégât n'a été signalé

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Capture d'écran d'une vidéo d'un incident survenu à Londres.Un individu a lancé un cocktail Mololov devant une synagogue, le 2 février 2021. (Crédit : YouTube)
Capture d'écran d'une vidéo d'un incident survenu à Londres.Un individu a lancé un cocktail Mololov devant une synagogue, le 2 février 2021. (Crédit : YouTube)

Un homme a semblé lancer un cocktail Molotov près d’une synagogue de Londres mardi. Les sources de sécurité de la communauté juive locale ont souligné que cet incident n’est ni de nature terroriste ni antisémite.

La police et les services d’urgence ont afflué sur les lieux près du Beit Hamedrash du quartier de Golders Greens, plus souvent appelé synagogue Munk. La police a déclaré qu’un homme a été arrêté et qu’aucun policier ni civil n’a été blessé.

Les détails de l’incident restent flous.

Alors que les évènements se déroulaient, le conseiller municipal Alex Prager avait tweeté : « Golders Green Road est fermé en raison d’un incident de sécurité. La police et les pompiers sont sur place. Il semble qu’un cocktail Molotov près d’une synagogue sur The Riding soit en cause ».

Un témoin oculaire a déclaré au Jewish News qu’il y avait « de nombreux policiers de toutes sortes et un hélicoptère qui survolait. Il y avait la police anti-émeute et des voitures banalisées. La police a indiqué qu’il était « question de vie et de mort » mais nous n’avons pas eu plus d’information. »

Une vidéo des évènements diffusées sur les réseaux sociaux montre plusieurs véhicules de police entassées dans l’impasse de la synagogue, au cœur d’un quartier à forte population juive, au nord de Londres.

Les pompiers ont rapidement maitrisé un petit incendie.

Le groupe Community Security Trust (CST), qui accomplit un travail de veille au sujet de l’antisémitisme et assure la sécurité de la communauté juive britannique, a tweeté que « l’incident de Golders Green cet après-midi ne semble PAS lié au terrorisme. Nous remercions les services d’urgence pour leur vigilance et leur travail constants ».

La police métropolitaine a déclaré dans un communiqué : « La police a été appelée à 12h28 à The Riding #GoldersGreen #NW11 pour signaler un problème de sécurité ».

« Des agents se sont présentés et ont trouvé un homme avec un véhicule », poursuite le communiqué. « L’homme aurait mis le feu à un objet avant d’être arrêté. Aucun membre de la population ni aucun policier n’aurait été blessé. Les enquêtes sont en cours ».

« L’homme a été arrêté parce qu’il est soupçonné d’avoir commis un certain nombre d’infractions », a déclaré la police. « Par mesure de précaution, les routes avoisinantes ont été fermées. »

Un porte-parole de Shomrim North West London, le groupe local de surveillance du quartier juif, a déclaré au Jewish News qu’ « il y a eu une importante réponse préventive des services d’urgence, qui peuvent encore être sur place pendant un certain temps, le temps que la zone soit sécurisée. »

Le porte-parole a déclaré que la police a confirmé que « bien que l’incident ait eu lieu à proximité d’une shul [synagogue] locale, on ne pense pas qu’il soit de nature terroriste/antisémite ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...