L’UE achève le plus grand champ d’énergie solaire à Gaza
Rechercher

L’UE achève le plus grand champ d’énergie solaire à Gaza

La structure fournira 0,5 mégawatts d'électricité par jour à l'usine de désalinisation qui, en 2020, approvisionnera en eau 250 000 personnes

Des employés palestiniens dans une usine de désalinisation au cours de la première phase du projet à Deir el-Balah dans le centre de Gaza, le 19 janvier 2017 (Crédit : AFP/SAID KHATIB)
Des employés palestiniens dans une usine de désalinisation au cours de la première phase du projet à Deir el-Balah dans le centre de Gaza, le 19 janvier 2017 (Crédit : AFP/SAID KHATIB)

L’Union européenne (UE) a annoncé jeudi avoir terminé la construction du plus grand champ d’énergie solaire à Gaza qui fournira l’usine de désalinisation du sud de Gaza, approvisionnant en eau les résidents de l’enclave côtière.

Cette usine de traitement de l’eau permet actuellement de donner de l’eau potable à 7 500 habitants de Khan Younis et de Rafah. Le nouveau champ d’énergie solaire délivre actuellement 0,5 mégawatts d’électricité et d’autres investissements de l’Union européenne augmenteront ses performances, de manière à ce que 250 000 habitants du sud de Gaza puissent être alimentés en eau potable à l’horizon 2020, a indiqué l’ONU.

Johannes Hahn, commissaire à la politique de voisinage européenne et des négociations portant sur l’élargissement, a expliqué que les pénuries d’électricité posent un défi important à l’approvisionnement en eau des Gazaouis.

Il a ajouté que l’amélioration des conditions de vie pour la population de Gaza pourrait entraîner une « baisse des tensions dans un secteur de conflit hautement sensible ».

L’Union européenne travaille aussi sur d’autres projets pour soulager la crise de l’eau à Gaza. Parmi eux, le plan d’Oxfam, qui prône la réhabilitation d’usines de désalinisation d’eau saumâtre ainsi qu’une initiative visant à réduire les fuites dans le système, qui représentent actuellement un pourcentage considérable de 40 %. L’UE prévoit également de venir en aide à l’Autorité palestinienne de l’eau.

Au mois de mars, une coalition internationale a promis la somme de 456 millions de dollars pour construire une usine centrale de désalinisation. Ce serait le plus important projet d’infrastructure jamais entrepris dans la bande de Gaza et permettra d’alimenter en eau potable deux millions de personnes.

La bande de Gaza souffre d’un grave manque de services sanitaires, d’approvisionnement en électricité et en eau potable. Ces problèmes ont empiré en raison du conflit en cours entre l’Autorité palestinienne, basée en Cisjordanie, et son adversaire, le groupe terroriste du Hamas, qui a pris le contrôle de la bande de Gaza en 2007.

De plus, Israël et l’Egypte imposent un blocus maritime sur le territoire qui est nécessaire pour empêcher les trafics d’armes de la part des groupes terroristes de l’enclave côtière. Les marchandises arrivent dans des ports israéliens, où elles sont contrôlées pour vérifier l’absence d’armes ou de matériels susceptibles de fabriquer des équipements militaires, puis elles sont transférées dans la bande.

Israël affirme que le Hamas, le groupe qui contrôle l’enclave côtière et qui cherche à détruire Israël, a détourné des centaines de millions de dollars et des matériaux issus de l’aide financière internationale pour les dépenser dans la construction de ses forces et de ses infrastructures militaires.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...