Israël en guerre - Jour 138

Rechercher

L’UE annule un événement à Tel Aviv pour ne pas « donner une tribune » à Ben Gvir

Le ministre de la Sécurité nationale est offensé et a déclaré que c'était "une honte" que l'Union européenne fasse preuve d'une telle censure

Lazar Berman est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le ministre de la Sécurité nationale, chef du parti politique Otzma Yehudit, Itamar Ben Gvir, donnant une conférence de presse lors d'une réunion du parti dans la ville de Sderot, dans le sud d'Israël, le 3 mai 2023. (Crédit : Flash90)
Le ministre de la Sécurité nationale, chef du parti politique Otzma Yehudit, Itamar Ben Gvir, donnant une conférence de presse lors d'une réunion du parti dans la ville de Sderot, dans le sud d'Israël, le 3 mai 2023. (Crédit : Flash90)

Après la controverse suscitée par la présence annoncée du ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, la délégation de l’Union européenne (UE) en Israël a annoncé lundi qu’elle annulerait purement et simplement la réception diplomatique de la Journée de l’Europe prévue ce mardi.

« La délégation de l’Union européenne en Israël se réjouit de célébrer la Journée de l’Europe le 9 mai, comme elle le fait chaque année », a-t-elle indiqué dans un communiqué. « Malheureusement, cette année, nous avons décidé d’annuler la réception diplomatique, car nous ne voulons pas offrir une tribune à quelqu’un dont les opinions sont en contradiction avec les valeurs défendues par l’Union européenne. »

Dans une déclaration de son bureau, Ben Gvir avait confirmé dimanche qu’il participerait à la Journée de l’Europe.

La décision a été prise après que les ambassadeurs de l’UE se sont réunis lundi matin dans les bureaux de la délégation pour décider de la marche à suivre.

La décision a été prise à la quasi-unanimité, a déclaré un diplomate d’un État membre de l’UE au Times of Israel. Seules la Pologne et la Hongrie, deux pays conservateurs pro-israéliens, ont exprimé leur désaccord, selon le diplomate.

Ben Gvir, chef du parti ultranationaliste Otzma Yehudit, était déterminer à participer à l’événement, bien que le bloc européen ait demandé que le gouvernement israélien soit représenté par quelqu’un d’autre en raison de ses opinions d’extrême-droite.

Le siège de l’Union européenne à Bruxelles (Crédit : AP Photo/Virginia Mayo)

Le ministre de la Sécurité nationale a réagi avec virulence à la décision de l’UE d’annuler son événement annuel de la Journée de l’Europe à Tel Aviv plutôt que de l’autoriser à prendre la parole.

« Il est honteux que l’Union européenne, qui prétend représenter les valeurs de la démocratie et du multiculturalisme, censure la parole de manière non diplomatique », a-t-il déclaré.

« C’est un honneur et un privilège pour moi de représenter le gouvernement israélien, les héroïques soldats de Tsahal et le peuple d’Israël dans tous les forums », a déclaré Ben Gvir.

« Les amis savent comment exprimer leurs critiques et les vrais amis savent aussi comment les accepter. »

Le chef de l’opposition, Yair Lapid, a accusé la coalition de droite de gâcher les relations positives avec l’UE entretenues par le gouvernement précédent, dirigé par lui-même et par Naftali Bennett.

« La gestion des relations extérieures d’un pays comme Israël est complexe et nécessite une expertise et une approche intelligente », a déclaré Lapid sur Twitter. « Le gouvernement actuel nous entraîne dans des querelles inutiles et crée une crise avec l’Union européenne juste pour que Ben Gvir puisse à nouveau nous mettre dans l’embarras devant le monde entier avec un discours inutile. »

De nombreux ambassadeurs européens craignaient que Ben Gvir n’utilise l’événement pour asseoir sa légitimité sur la scène internationale, comme l’a rapporté cette semaine le quotidien Haaretz.

« Il arrivera, prononcera un discours devant un public poli qui ne le hue pas et ne le dérange pas, serrera la main de quelques personnes et s’en servira pour affirmer que le monde l’accepte, lui et sa doctrine raciste », aurait déclaré un ambassadeur.

Un fonctionnaire européen a déclaré à Haaretz que la délégation de l’UE et les représentants de certains pays avaient demandé qu’un autre fonctionnaire israélien soit envoyé à sa place.

Toutefois, une source gouvernementale a expliqué au journal que les employés du secrétariat du gouvernement n’étaient pas autorisés à demander aux ministres de ne pas assister à des événements en raison de leurs opinions politiques.

Le secrétariat du gouvernement aurait choisi Ben Gvir pour participer à la Journée de l’Europe il y a deux semaines, car le ministre des Affaires étrangères Eli Cohen devait se rendre en Inde et ne pouvait donc pas y assister.

Le responsable aurait déclaré au journal que jusqu’à présent, la plupart des pays européens et l’UE elle-même ont cherché à travailler avec ceux qui sont considérés comme plus modérés au sein du gouvernement israélien et à ignorer les éléments d’extrême droite dirigés par Ben Gvir et le ministre des finances Bezalel Smotrich, qui est à la tête du parti du HaTzionout HaDatit.

« Ben Gvir oblige l’Union à mettre fin à cette approche et à réagir », a déclaré le diplomate. « Israël oblige les pays européens à répondre à une crise que personne ne souhaite.

« La balle, pour l’instant, est entre les mains du Bureau du Premier ministre et du ministère des Affaires étrangères », a déclaré le fonctionnaire qui n’a pas été nommé dans l’article.

Le ministre d’extrême-droite a fait l’objet de vives critiques dans son pays et à l’étranger en raison de ses actions et de ses déclarations provocatrices à l’encontre des Palestiniens, des Arabes israéliens, de la gauche et de la communauté internationale.

L’événement culturel organisé à Tel Aviv à l’intention du grand public est maintenu.

La Journée de l’Europe est une célébration de la paix et de l’unité en Europe à l’occasion de l’anniversaire de la Déclaration Schuman en 1950, qui proposait de mettre en commun la production de charbon et d’acier de la France et de l’Allemagne de l’ouest. L’organisme de coopération entre l’Allemagne de l’ouest et la France allait finalement se développer et s’étendre pour devenir l’UE.

 

 

 

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.