Mahmoud Abbas fustige les nouveaux plans de construction dans les implantations
Rechercher

Mahmoud Abbas fustige les nouveaux plans de construction dans les implantations

Abbas n'a pas mentionné une autre décision en suspens d'autoriser les constructions palestiniennes de 800 unités de logement dans la zone C de Cisjordanie, contrôlée par Israël

Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas lors d'une réunion du Conseil révolutionnaire du Fatah dans un discours retransmis le mercredi 23 juin 2021. (Crédit : WAFA)
Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas lors d'une réunion du Conseil révolutionnaire du Fatah dans un discours retransmis le mercredi 23 juin 2021. (Crédit : WAFA)

Mahmoud Abbas, dirigeant de l’Autorité palestinienne, a condamné jeudi une décision attendue du gouvernement israélien qui devrait donner le feu vert à la construction d’environ 2 200 unités de logement dans une implantation majeure de Cisjordanie.

Le bureau d’Abbas a ajouté que cette décision contredisait le positionnement adopté par le président des États-Unis Joe Biden, critique des implantations par le passé.

« [La décision] entre en contradiction avec le positionnement américain clair qui a été exprimé par le président Joe Biden au cours de son appel avec le président Mahmoud Abbas, durant lequel il a affirmé le rejet, par les États-Unis, des implantations et des mesures unilatérales », a noté le bureau d’Abbas dans un communiqué.

Abbas a demandé aux États-Unis et à la communauté internationale « d’œuvrer sans délai et sérieusement à stopper cette initiative israélienne », a continué son bureau.

De son côté, le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid a expliqué aux journalistes, lors de son déplacement au Maroc, que le nouveau gouvernement allait se focaliser sur « la croissance naturelle » dans les implantations existantes et qu’il n’allait pas chercher à s’implanter dans de nouveaux secteurs.

La déclaration faite par Abbas ne mentionne pas une autre décision en suspens d’autoriser la construction de 800 unités de logement dans des zones palestiniennes où Israël est en charge du contrôle civil – la dite Zone C, qui comprend environ 60 % de la Cisjordanie.

Israël n’émet que rarement des permis de construire aux Palestiniens dans la zone C et environ 98 % des demandes de permis déposées entre 2014 et 2018 ont ainsi été rejetées, selon le ministère de la Défense.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...