Maisonnave : « nous mesurons l’amitié inébranlable qui unit nos deux pays »
Rechercher

Maisonnave : « nous mesurons l’amitié inébranlable qui unit nos deux pays »

"Le peuple d’Israël pleure avec vous, le peuple d’Israël vous soutient. Aujourd’hui et pour toujours" , a déclaré le Premier ministre israélien

Minute de silence à la Conférence diplomatique du Jérusalem Post, Patick Maisonnave et benjamin Netanyahu (Crédit : Sivan Farag)
Minute de silence à la Conférence diplomatique du Jérusalem Post, Patick Maisonnave et benjamin Netanyahu (Crédit : Sivan Farag)

Patrick Maisonnave, l’Ambassadeur de France en Israël, et Benyamin Netanyahu, Premier ministre israélien, se sont rencontrés avant leurs interventions respectives à la Conférence Diplomatique du Jerusalem Post qui avait lieu à l’Hôtel Waldorf Astoria.

« A Jérusalem aujourd’hui nous soutenons le peuple de Paris. Le peuple d’Israël soutient le peuple de France, ce n’est pas une position figurative, ce ne sont pas de simples paroles.

Tout d’abord, nous soutenons et nous ne tombons pas. Même si, notre nombre peut être décimé par des barbares, nos pays sont forts et se tiennent debout.

Nous sommes également fiers. Nous sommes fiers de nos valeurs, fiers de nos sociétés, fiers de nos libertés. Et nous nous tenons main dans la main, engagés à défendre notre civilisation commune.

C’est difficile pour des hommes et des femmes civilisés de reconnaitre que nos villes, que nos aéroports, que nos ports soient pris d’assaut par des bêtes qui dévorent des innocents à leur manière. Et la force de la civilisation, quand elle se rend compte de la sévérité du problème, n’a pas d’autre option que l’unité très claire et de vaincre ces bêtes.

Ces monstres ont un nom, c’est l’islam radical. C’est en son nom que l’ont commet ces meurtres, ces viols, ces incendies et ces décapitations.

Nous devons nous soutenir et lutter ensemble contre ces militants islamistes. Le peuple d’Israël pleure avec vous, le peuple d’Israël vous soutient. Aujourd’hui et pour toujours. » a déclaré le Premier ministre israélien.

Les deux hommes ont évoqué l’importance de la coopération internationale dans la lutte contre le terrorisme, et en particulier contre Daesh.

L’Ambassadeur de France a confirmé au Premier ministre israélien, qui a été invité à se rendre à Paris à l’occasion de la COP21, que celle-ci aurait bien lieu dans la capitale française, comme prévue, du 30 novembre au 11 décembre.

Les deux hommes ont ensuite, avec l’ensemble des participants à la conférence, observé une minute de silence en hommage aux victimes des attentats terroristes du 13 novembre dernier.

Lors de son discours, Patrick Maisonnave a mis en exergue plusieurs éléments.

« Les attentats de Paris sont des actes de guerre ».

Il a remercié les dirigeants et les citoyens israéliens, ainsi que la communauté diplomatique, du soutien et de la solidarité dont ils ont fait preuve à l’égard de la France et des Français en ces temps tragiques, « Dans des moments critiques comme celui-ci, nous mesurons l’amitié inébranlable qui unit nos deux pays ».

Il a souligné que la France n’était « pas seule pour lutter contre Daesh ».

Les armées françaises sont largement déployées à l’étranger dans des opérations contre les groupes terroristes ; aujourd’hui, « la Syrie est devenue la plus grande fabrique à terroristes du monde. Et la réponse de la communauté internationale manque encore de cohérence et d’unité ». « Tout en poursuivant notre action militaire [en Syrie], nous devons promouvoir une transition politique vers une Syrie unie, indépendante, pluraliste et dont l’intégrité territoriale serait préservée. Lutter contre Daesh est notre priorité (…) mais Assad ne peut pas représenter l’avenir de la Syrie ».

Il a également tenu à avoir une pensée pour les victimes du terrorisme en Israël ces dernières semaines, et a ajouté : « Le terrorisme est du terrorisme. Pas uniquement quand il nous affecte à une échelle si effrayante. Mais aussi quand il touche Israël ».

« Nous devons trouver un moyen de protéger nos citoyens, de vaincre notre ennemi, tout en préservant nos principes. (…) Le terrorisme est un ennemi cruel et insaisissable, mais ensemble, nous le vaincrons. » a conclu l’Ambassadeur français.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...