Mexique : Le responsable de l’enquête sur les 43 étudiants en fuite en Israël
Rechercher

Mexique : Le responsable de l’enquête sur les 43 étudiants en fuite en Israël

Tomas Zeron, qui était à la tête de l'agence d'investigation criminelle lorsqu'est survenue la disparition des étudiants d'Ayotzinapa, a quitté le Mexique en octobre 2019

Les 43 étudiants mexicains qui ont disparu. (Domaine public)
Les 43 étudiants mexicains qui ont disparu. (Domaine public)

Un ancien haut-fonctionnaire mexicain, Tomas Zeron, accusé d’irrégularités dans l’enquête qu’il dirigeait sur la disparition en 2014 de 43 étudiants, s’est réfugié en Israël, a annoncé lundi la présidence mexicaine.

« Il y a des fugitifs » en relation avec l’affaire de la disparition en 2014 des 43 étudiants de l’école normale rurale d’Ayotzinapa, dans le sud du Mexique, a déclaré le président Andrés Manuel Lopez Obrador dans sa conférence de presse quotidienne.

« C’est le cas de M. Zeron, que nous pensions être au Canada, selon l’information que nous avions, mais qui, ensuite, a été signalé en Israël », a-t-il ajouté.

Selon lui, « le gouvernement d’Israël a déjà été informé de l’existence d’un mandat d’arrêt » à l’encontre de Tomas Zeron.

M. Lopez Obrador a également déclaré que l’ancien fonctionnaire ne devait pas être considéré comme une cible politique.

« Le gouvernement d’Israël ne pourrait pas, je le dis respectueusement, accorder une protection à une telle personne », a-t-il déclaré. « Ce ne serait ni juste ni humain car il y a suffisamment d’éléments pour montrer qu’il a agi de manière inappropriée », a-t-il ajouté.

La fiche Interpol de Tomas Zeron, accusé d’irrégularités dans l’enquête qu’il dirigeait sur la disparition en 2014 de 43 étudiants mexicains. (Interpol)

Tomas Zeron, qui était à la tête de l’agence d’investigation criminelle de l’ex-procureur général du Mexique lorsqu’est survenue la disparition des étudiants d’Ayotzinapa, a quitté le Mexique en octobre 2019.

Il est depuis recherché par Interpol, a rapporté le bureau du procureur en juin.

Début juillet, le ministère mexicain des Affaires étrangères avait déclaré que l’ancien fonctionnaire avait été localisé au Canada.

Tomas Zeron est connu comme l’un des architectes de la prétendue « vérité historique », la version officielle de l’affaire, présentée en janvier 2015 par le gouvernement du président de l’époque, Enrique Peña Nieto (2012-2018), qui a été rejetée par les proches des étudiants.

Les 43 étudiants d’Ayotzinapa ont disparu entre la nuit du 26 septembre et le matin du 27 septembre 2014 à Iguala, dans l’État du Guerrero (sud). Cette nuit-là, des dizaines d’étudiants s’étaient rendus à Iguala pour prendre des bus et se rendre à des manifestations.

Ils avaient été arrêtés par la police, en collusion avec des membres du crime organisé.

Selon une dernière version officielle, le cartel des Guerreros Unidos aurait fait disparaître les étudiants après les avoir confondus avec les membres d’un groupe rival.

Des experts indépendants de la Commission inter-américaine des droits de l’homme (CIDH) ont contesté cette version dans un rapport publié en 2015.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...