Migrants : Le New Israel Fund nie tout contact avec le Rwanda
Rechercher

Migrants : Le New Israel Fund nie tout contact avec le Rwanda

L'organisation dit qu'elle n'a jamais eu de discussions avec Kigali sur les projets israéliens d'expulsion des migrants érythréens et soudanais vers le pays africain

Daniel Sokatch, directeur exécutif du New Israel Fund. (Crédit : New Israel Fund/JTA)
Daniel Sokatch, directeur exécutif du New Israel Fund. (Crédit : New Israel Fund/JTA)

Le New Israel Fund (NIF) a affirmé n’avoir jamais eu de discussions avec les responsables rwandais sur les projets israéliens d’expulsion des migrants érythréens et soudanais vers le pays africain.

Le New Israel Fund « n’a aucun contact avec le gouvernement rwandais », indique un communiqué.

L’organisation réagit aux allégations de Netanyahu selon lesquelles le New Israel Fund a exercé avec succès des pressions sur Kigali pour contrecarrer la proposition d’expulsion d’Israël.

« Ce soir, le Premier ministre a franchi toutes les lignes rouges en incitant contre le New Israel Fund », dit le rapport.

La dirigeante de Meretz, Tamar Zandberg, pour sa part, accuse Netanyahu de « diaboliser » le New Israel Fund.

« S’il croit ce qu’il dit, il est paranoïaque ; s’il ne croit pas [ce qu’il dit], c’est un menteur provocateur », a déclaré Zandberg, peu après que le Premier ministre a demandé une commission d’enquête parlementaire dans le cadre du NIF.

« Quoi qu’il en soit, il s’agit d’une situation qui suscite une réelle crainte quant aux intérêts du New Israel Fund et des organisations de la société civile », a-t-elle ajouté.

Dans le passé, les conseillers juridiques de la Knesset ont rejeté les tentatives des députés d’ouvrir des enquêtes sur les ONG.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...