Ministre saoudien : Une normalisation avec Israël serait « extrêmement bénéfique »
Rechercher

Ministre saoudien : Une normalisation avec Israël serait « extrêmement bénéfique »

Mais tout accord avec l'Arabie saoudite "dépend beaucoup des progrès du processus de paix" israélo-palestinien, rappelle Fayçal ben Farhan

Le ministre des Affaires étrangères d'Arabie saoudite, le prince Fayçal bin Farhane, assiste à une réunion à Athènes, le 24 janvier 2020. (Crédit : Petros Giannakouris / AP)
Le ministre des Affaires étrangères d'Arabie saoudite, le prince Fayçal bin Farhane, assiste à une réunion à Athènes, le 24 janvier 2020. (Crédit : Petros Giannakouris / AP)

Le ministre saoudien des Affaires étrangères Fayçal ben Farhan a affirmé qu’un accord de normalisation avec Israël serait « extrêmement bénéfique » pour le Moyen-Orient mais qu’il dépendait des progrès du processus de paix israélo-palestinien.

En vertu des accords dits d’Abraham, quatre pays arabes – Émirats arabes unis, Bahreïn, Maroc et Soudan – ont accepté en 2020 de normaliser leurs relations diplomatiques avec Israël.

L’État hébreu se dit régulièrement confiant que l’Arabie saoudite va leur emboîter le pas.

« Je pense que la normalisation du statut d’Israël au sein de la région y aurait un impact formidable », a déclaré le prince ben Farhan lors d’un entretien jeudi à la chaîne de télévision américaine CNN.

« Cela serait extrêmement bénéfique à la fois sur les plans économique, social, et du point de vue de la sécurité », a-t-il ajouté.

Mais, a-t-il souligné, tout accord avec l’Arabie saoudite « dépend beaucoup des progrès du processus de paix » israélo-palestinien. Ce dernier est actuellement au point mort.

Le puissant royaume pétrolier répète régulièrement sa position qui est de ne pas avoir de relations formelles avec Israël tant qu’un accord n’est pas conclu pour résoudre le conflit israélo-palestinien.

Cependant une profonde méfiance commune envers l’Iran a contribué à rapprocher ces dernières années Israël de pays du Golfe, dont l’Arabie saoudite.

Selon des sources à Jérusalem, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s’est même rendu en secret fin novembre en Arabie saoudite afin de discuter d’une possible normalisation avec le chef de la diplomatie américaine d’alors Mike Pompeo et le prince héritier du royaume Mohammed ben Salmane.

Ryad avait cependant démenti la tenue d’une telle rencontre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...