Namik Tan : le Premier ministre n’est pas un partenaire pour la paix
Rechercher

Namik Tan : le Premier ministre n’est pas un partenaire pour la paix

L'ancien ambassadeur de la Turquie en Israël doute de la possibilité d'une conférence régionale

Marissa Newman est la correspondante politique du Times of Israël

Turkish Ambassador to the US Namik Tan (photo credit: Twitter)
Turkish Ambassador to the US Namik Tan (photo credit: Twitter)

L’ancien ambassadeur de Turquie en Israël, Namik Tan, a déclaré à la conférence Haaretz que « Netanyahu n’est pas un [partenaire] idéal pour tout effort de paix ».

Cette déclaration a été accueillie avec beaucoup d’applaudissements.

« Les gens raisonnables, et la plupart d’entre eux sont ici aujourd’hui » – encore plus d’applaudissements et de rires – « nous devons continuer à lutter. Nous ne pouvons pas maintenir cette situation ».

« Ce n’est pas bon pour Israël. En tant qu’ami d’Israël – et j’admire ce pays… Nous devons continuer à faire notre part autant que nous le pouvons ».

Il a jeté le doute sur les perspectives d’une conférence régionale sur la paix israélo-palestinienne.

« Tout est possible, si vous avez la volonté politique », a-t-il souligné, notant qu’il ne croit pas qu’Israël, les Etats-Unis, ou la communauté internationale aient « la volonté politique ».

La région « est dans le désordre », a-t-il déploré. « Comment pouvez-vous penser à une conférence régionale ? », s’est-il étonné.

« Je ne vois, très honnêtement, aucun espoir [pour une conférence régionale] ».

Tan a ajouté que liens tendues avec Israël empêchent la Turquie de pousser vers un accord de paix.

« Pour nous, les problèmes politiques entre les deux pays lient nos mains à l’heure actuelle », a-t-il dénoncé. Mais Tan ajoute qu’il a « bon espoir » qu les liens entre Israël et la Turquie se normalisent.

Cela appartient à un autre pays de faire avancer les efforts de paix, a-t-il poursuivi. « Israël est le partenaire le plus fort, donc peut-être qu’Israël devrait amorcer la première étape, l’étape courageuse ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...