Rechercher

Netanyahu ordonné de rendre 900 000 $ de cadeaux de fonds juridiques

L'ex-Premier ministre a reçu 300 000 dollars de son cousin Nathan Milikowsky et 600 000 dollars du magnat de l'immobilier Spencer Partrich

Raoul Wootliff est le correspondant parlementaire du Times of Israël

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (G) et le procureur général Avichai Mandelblit (D). (Crédit : Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (G) et le procureur général Avichai Mandelblit (D). (Crédit : Flash90)

Le procureur général Avichai Mandelblit a déclaré mercredi que l’ancien Premier ministre Benjamin Netanyahu devrait rendre un total de 900 000 dollars à deux hommes d’affaires américains qui lui ont donné de l’argent alors qu’il était Premier ministre.

Selon M. Mandelblit, M. Netanyahu devrait restituer 300 000 dollars à la succession de son défunt cousin et bienfaiteur, l’homme d’affaires Nathan Milikowsky, et 600 000 dollars au magnat de l’immobilier Spencer Partrich.

Son avis juridique a été soumis à la Haute Cour de justice dans le cadre d’une pétition sur cette question déposée par des groupes de bonne gouvernance.

M. Netanyahu a accepté de l’argent de Milikowsky – décédé en juillet – et de Partrich alors qu’il était Premier ministre. Il a déclaré qu’il s’agissait de frais juridiques dans le cadre d’affaires portées contre lui et sa famille, notamment une affaire dans laquelle il est accusé d’avoir reçu des cadeaux illicites.

En juillet, la Haute Cour a ordonné à Mandelblit, au Comité des permis du contrôleur d’État et à Netanyahu d’expliquer pourquoi l’argent n’était pas un cadeau illicite et pourquoi il ne devrait pas être condamné à le rendre dans son intégralité.

Plus précisément, le tribunal a déclaré que les parties doivent expliquer pourquoi une décision du Comité des permis exigeant que Netanyahu ne rende que 30 000 dollars du total des fonds de Milikowsky ne devrait pas être annulée. Le comité a décidé en 2019 que Netanyahu n’a pas à rendre le reste de l’argent au motif qu’il a été utilisé pour la défense juridique de sa femme, Sara Netanyahu.

« Les fonds que Netanyahu a reçus de Milikowski sont un ‘cadeau interdit’, et Netanyahu doit les rendre », a écrit Mandelblit dans sa réponse.

Dossier : Nathan Milikowsky en 2013, à San Francisco (Crêdit: Drew Altizer Photography)

M. Netanyahu, qui est maintenant chef de l’opposition à la Knesset, est accusé de fraude et d’abus de confiance dans une affaire de cadeaux illicites reçus d’autres riches bienfaiteurs, l’une des trois affaires pénales pour lesquelles il est actuellement jugé.

Milikowsky et Partrich ont été interrogés par la police dans le cadre de l’enquête, connue sous le nom d’affaire 1000, dans laquelle le Premier ministre est soupçonné d’avoir reçu environ un million de shekels, la plupart en cigares et en champagne. Netanyahu aurait affirmé avoir acheté certains des cigares qu’il aurait reçus avec son propre argent, tandis que d’autres auraient été achetés avec de l’argent liquide que lui aurait donné Milikowsky.

En octobre, Mandelblit a clos une enquête sur des soupçons selon lesquels Netanyahu aurait gagné illicitement plusieurs millions de dollars en vendant des actions d’une société de graphite à Milikowsky.

M. Mandelblit a reconnu que le Premier ministre avait peut-être reçu des avantages importants de son cousin dans cette affaire, mais a déclaré qu’il n’était pas certain qu’il l’ait fait sciemment. Il a également noté que le délai de prescription a expiré depuis longtemps pour les soupçons potentiels de fraude et d’abus de confiance dans l’affaire de 2007.

Mais dans son avis mercredi, Mandelblit a déclaré que l’affaire a prouvé que la relation de Netanyahu avec Milikowsky allait au-delà de l’amitié et que les 300 000 dollars ne pouvaient donc pas être considérés comme un « cadeau légitime d’un ami », comme Netanyahu l’a prétendu.

Benjamin Netanyahu, au centre, entouré de journalistes et d’avocats dans la salle d’audience avant le témoignage de Nir Hefetz, son ancien conseiller, dans son procès pour corruption à la cour de district de Jérusalem, le 22 novembre 2021. (Crédit : AP Photo/Maya Alleruzzo, Pool)

M. Mandelblit a également déclaré que le « cadeau » de 600 000 dollars offert à Netanyahu par Partrich devait être rendu.

« Le prétendu prêt que Netanyahu a reçu de Partrich pour un montant de 2 millions de shekels est également un cadeau interdit, car il a un potentiel évident pour devenir un cadeau [illicite] », a écrit Mandelblit.

En juin, Netanyahu a remboursé quelque 25 000 shekels à Partrich pour des cigares qu’il avait reçus, après avoir reçu l’ordre de le faire par l’auditeur d’État.

Selon un article de Haaretz, Partrich, connu pour avoir été proche de Netanyahu pendant de nombreuses années, a acheté en 2016 la moitié de la maison d’enfance de Jérusalem du Premier ministre de l’époque à son frère cadet Ido, devenant essentiellement le partenaire commercial de Netanyahu dans un accord négocié par l’avocat de Netanyahu, David Shimron.

Netanyahu a nié toutes les accusations dans toutes les affaires qui lui sont reprochées.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...