Netanyahu s’abstient de dire aux membres du Congrès comment voter
Rechercher

Netanyahu s’abstient de dire aux membres du Congrès comment voter

Devant les délégations des deux partis, Netanyahu a critiqué l'accord tout en faisant un effort pour montrer qu'il n'interfère pas dans la politique américaine

Raphael Ahren est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu reçoit des membres démocrates du Congrès, le 9 août 2015 à Jérusalem. Le chef de la délégation, Steny Hoyer est assis à côté de Netanyahu (Crédit photo: Amos Ben Gershom / GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu reçoit des membres démocrates du Congrès, le 9 août 2015 à Jérusalem. Le chef de la délégation, Steny Hoyer est assis à côté de Netanyahu (Crédit photo: Amos Ben Gershom / GPO)

Alors que la bataille sur l’accord nucléaire avec l’Iran continue de secouer le système politique américain, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a reçu cette semaine à Jérusalem deux délégations de membres du Congrès des États-Unis venant des deux partis.
 
Au cours des deux rencontres, Netanyahu a plaidé avec force contre l’accord, mais s’est abstenu d’appeler explicitement les législateurs à voter contre au Congrès le mois prochain.

« Il a exprimé son opinion de maniêre très detaillée, sans essayer de faire pression sur quiconque comment il convenait de voter », a révélé au Times of Israel une source bien informée.

Netanyahu a reçu dimanche une délégation de 22 démocrates conduite par le chef de la minorité à la Chambre des Représentants Steny H. Hoyer (Maryland). Mercredi, il a rencontré 36 législateurs républicains menés par le chef de la majorité à la Chambre des Représentants Kevin McCarthy (Californie).

« Il ne nous a pas dit comment voter », a declaré jeudi McCarthy, qui est un opposant officiel à l’accord, aux journalistes israéliens à Jérusalem. « Il est comme tous les leaders de tous les autres pays, [qui] exposent leur point de vue. »

Plus tôt dans la semaine, Hoyer – qui n’a pas encore annoncé comment il allait voter – a déclaré que Netanyahu a defendu sa cause dans un ton «respectueux» et « modéré ».

« Il comprend que la décision appartient aux membres de la Chambre qui sont compatbles de leur jugement à leurs électeurs », a confié Hoyer au quotidien Haaretz, après la rencontre du Premier ministre avec la delégation démocrate.

« Il ne leur a pas dit de voter d’une façon ou d’une autre, mais il était clair qu’il espèrait qu’ils vont voter contre l’accord parce que c’est un mauvais accord qui permettra à l’Iran d’accéder à une bombe nucléaire en 13 ans. Il nous a dit ‘Ce n’est pas à moi de vous dire comment voter. C’est votre décision – mais mon opinion est …’  »

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu reçoit des membres républicains du Congrès, le 12 août 2015 à Jérusalem (Crédit photo: Haim Zach / GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu reçoit des membres républicains du Congrès, le 12 août 2015 à Jérusalem (Crédit photo: Haim Zach / GPO)

S’il est vrai que Netanyahu s’est abstenu de pousser les députés à rejeter l’accord, il a évoqué un « devoir moral » pour vaincre le pacte, laissant « peu de place à l’imagination, » selon une source critiquant son attitude.

La plupart, si ce n’est tous les membres républicains du Congrès sont susceptibles de voter contre l’accord avec l’Iran, tandis que de nombreux démocrates devraient soutenir leur président et l’accord qu’il a négocié.

Le président américain Barack Obama a promis d’opposer un veto à une loi qui essayerait de tuer l’accord. Il a besoin de l’appui d’un tiers de la Chambre ou du Sénat de bloquer les tentatives de passer outre à son veto.

Selon une source, lors des entretiens dimanche avec les législateurs démocrates, Netanyahu a reconnu que la plupart, si ce n’est la totalité, d’entre eux pourraient avoir du mal à voter contre Obama, le leader de leur parti et un ardent défenseur de l’accord.

« Mais il a agi d’une manière très similaire dans sa rencontre avec les républicains, expliquant bien pourquoi il pensait que l’accord est catastrophique. Il n’a pas agi comme si les républicains allaient de toute façon voter contre ».

L’atmosphère lors des deux réunions a été sérieuse, avec un Netanyahu concentré dans la défense de son point de vue avec réserve et patience, ont rapporté plusieurs sources familières avec les rencontres. Mais il est difficile de savoir si Netanyahu a réussi à changer les esprits de tous les démocrates qui soutiennent l’accord, a déclaré une source.

« Il n’y a pas eu de surprises, pas de moments où quelqu’un s’est levé et a dit : « Maintenant, je vois la lumière. »

Netanyahu attache une grande importance à ces rencontres avec les membres du Congrès américain, en particulier avec les démocrates, et c’était évident lors de la rencontre de cette semaine, a affirmé la source au Times of Israel, parlant sous condition d’anonymat.

« Il était respectueux des sensibilités en jeu, des situations difficiles qu’ont les démocrates. Il a compris que beaucoup, sinon la totalité d’entre eux vont voter en faveur de l’accord, même s’ils ont des doutes à son sujet ».

Le Premier ministre a rencontré les deux groupes pendant environ une heure et demie, en soulignant de ce qu’il croit être les faiblesses fatales de l’accord avec l’aide d’un marqueur et d’un tableau blanc.

Il a noté sur le tableau certains de ses arguments et a ensuite pris le temps de répondre à toutes les questions des congressistes. « S’il y avait eu plus de questions, il aurait été heureux d’y répondre, bien que d’autres réunions l’attendaient », a déclaré la source.

Mercredi, Hoyer et McCarthy ont publié un communiqué conjoint de soutien à Israël, qui félicite l’Amérique pour le financement du système de défense antimissile Dôme de Fer, mais qui ne mentionne pas l’accord avec l’Iran.

« Le Congrès est uni avec Israël, non seulement par son soutien au système Dôme de Fer, mais aussi pour préserver la sécurité d’Israël et pour assurer la sécurité à son peuple », peut-on y lire.

« En ces temps dangereux, Israël peut toujours être certain que le peuple américain est à ses côtés. »

Toured an Iron Dome battery, a key pillar of #Israel's military defenses, with a bipartisan group of colleagues this…

Posted by Kevin McCarthy on Wednesday, 12 August 2015

JTA contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...