Netanyahu : si le public suit les directives, Pessah pourrait être un tournant
Rechercher

Netanyahu : si le public suit les directives, Pessah pourrait être un tournant

Le Premier minsitre a prévenu qu'Israël pourrait encore bien rejoindre la liste des pays avec beaucoup de décès

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu arrive pour un discours à son bureau de Jérusalem, le samedi 14 mars 2020. (Crédit : Gali Tibbon / Pool via AP)
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu arrive pour un discours à son bureau de Jérusalem, le samedi 14 mars 2020. (Crédit : Gali Tibbon / Pool via AP)

Le Premier ministre a déclaré mercredi soir que si le public respecte les directives, les mesures de distanciation sociale et ne cède pas à la tentation des rencontres familiales pour la fête de Pessah, « il y a une chance pour que Pessah soit un tournant » dans la lutte contre le COVID-19.

« Nous sommes encore en plein tsunami international, a-t-il dit. C’est une énorme tempête. Le monde entier est un front uni. »

Il a dit s’être entretenu avec le Premier ministre italien ces derniers jours. Le responsable politique italien lui a conseillé de prendre des mesures strictes plus tôt afin d’éviter la tragédie qui se déroule en Italie.

Netanyahu a prévenu qu’Israël pourrait encore bien rejoindre la liste des pays avec beaucoup de décès. « Nous faisons tout pour ne pas en arriver là ».

« Hier à New York, une personne mourrait toutes les quatre minutes », a-t-il déclaré en évoquant la situation américaine.

Relevant l’avertissement du président américain Donald Trump qu’il pourrait y avoir entre 100 000 et 250 000 morts aux Etats-Unis dans la prochaines semaines, Netanyahu a déclaré : « C’est une estimation optimiste »

A l’échelle israélienne, « cela équivaudrait à 5 000 morts ici ».

« Nous commençons à voir des signes que peut-être… nous sommes sur la bonne voie pour contrôler l’épidémie, a-t-il dit, mais il est trop tôt pour se prononcer avec certitude ».

Il a renouvelé ses appels pour un « gouvernement d’urgence nationale », et a souligné que « nous devons sauver les vies de milliers [de personnes] en Israël ».

De son côté, Moshe Bar Siman-Tov, le directeur général du ministère de la Santé, a déclaré que le nouvel ordre de porter des masques en public ne nécessite pas d’acheter des masques, surtout qu’il n’y en a pas assez.

« Vous pouvez en improviser un à la maison. Gardons les masques pour les équipes médicales. Vous pouvez prendre un tissu, deux bouts de caoutchouc et vous couvrir le visage ».

Son ministère diffusera une vidéo expliquant comment fabriquer un masque à la maison.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...