Neuf couples des Bnei Menashé, fraîchement arrivés en Israël, se marient
Rechercher

Neuf couples des Bnei Menashé, fraîchement arrivés en Israël, se marient

"Nous sommes si heureux de nous marier en Terre promise, après avoir attendu 25 ans pour le faire ici", a déclaré l'une des mariées

Neuf couples issus de la communautés des Bnei Menashe se sont mariés au centre d'intégration de Kfar Hasidim, le 20 décembre 2017. (Crédit :Shlomo Haokip/Shavei Israel)
Neuf couples issus de la communautés des Bnei Menashe se sont mariés au centre d'intégration de Kfar Hasidim, le 20 décembre 2017. (Crédit :Shlomo Haokip/Shavei Israel)

Neuf couples issus de la communauté des Bné Ménashé se sont mariés selon la loi juive mercredi, durant une cérémonie commune, au centre d’intégration de Kfar Hasidim, près de Haïfa.

Les couples sont arrivés en Israël depuis le nord-est de l’Inde le mois dernier, grâce au groupe Shavei Israel, qui a permis l’immigration d’un groupe de 162 personnes.

Shavei Israel est une organisation à but non lucratif qui met en relation les Juifs « perdus » et « cachés » avec l’État d’Israël.

« Après avoir réalisé leur rêve d’alyah et être revenu parmi le peuple juif, ces neuf couples de la communauté des Bnei Menashe ont désormais une raison de plus de se réjouir », a déclaré Michael Freund, président de Shavei Israel.

« Ils se sont remariés lors d’une cérémonie nuptiale juive traditionnelle, qui symbolise la nouvelle vie qu’ils vont mener ici, dans l’État juif. Nous leur présentons tous nos vœux de Mazal Tov, et leur souhaitons de vivre en Israël dans la joie, la santé et la réussite. »

Yehudit Touthang, 45 ans, a déclaré : « Nous sommes si heureux de nous marier en Terre promise, après avoir attendu 25 ans pour le faire ici, avec huit autres couples. »

Près de 1 700 Bnei Menashe se sont installés en Israël au cours des 15 dernières années, et plus de 7 000 attendent encore de pouvoir immigrer.

Les Bnei Menashe sont des Indiens qui affirment descendre de l’une des Dix Tribus perdues d’Israël.

Ils affirment que leurs ancêtres ont été envoyés en exil par l’empire assyrien il y a 27 siècles, après quoi ils ont erré en Asie centrale et en Extrême-Orient avant de s’installer dans ce qui est aujourd’hui le nord-est de l’Inde, à la frontière du Burma (Myanmar) et du Bangladesh.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...