Rechercher

Niort : Décès de Jacques Bachmann, fervent défenseur de la mémoire de la Shoah

Se qualifiant lui de miraculé​, il a perdu sept proches dans la Shoah ; il témoignait régulièrement de sa vie et de cette expérience dans les collèges et lycées de sa région

Niort. (Crédit : Google Maps)
Niort. (Crédit : Google Maps)

Jacques Bachmann, fervent défenseur de la mémoire de la Shoah, est décédé cette semaine à Niort, a rapporté le journal La Nouvelle République. Il était âgé de 93 ans.

Un hommage lui sera rendu vendredi 28 octobre, à 12h15, au crématorium de Niort, ville où il résidait depuis 25 ans.

Originaire de la Marne, Jacques Salomon Bachmann avait 10 ans en 1939, au début de la guerre. Il a été protégé et sauvé de la déportation par Marie et Bertrand Fabre, un couple de Justes parmi les nations.

Se qualifiant lui de miraculé​, il a perdu sept proches dans la Shoah.

Il témoignait régulièrement de sa vie et de cette expérience dans les collèges et lycées de sa région et participait aux cérémonies du souvenir.

En juillet 2016, il avait lu un discours au nom de la communauté juive de Niort lors de la cérémonie commémorative des victimes des crimes racistes et antisémites de l’État français et d’hommage aux Justes de France.

« Nous sommes réunis en ce jour pour qu’à l’implacable cruauté ne succède jamais l’inexorable oubli. De nombreux faits actuels nous montrent que la haine des juifs est encore bien présente dans certains esprits. Nous devons tirer des leçons de l’histoire et lutter quotidiennement contre la banalisation du racisme et de l’antisémitisme », avait-il notamment déclaré.

Journaliste et photographe de profession, il a travaillé pour les magazines Vogue et Maison et jardin. Il a publié l’ouvrage Être juif à 10 ans en 1939, sauvé par mes Justes, en février 2014.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...