Israël en guerre - Jour 195

Rechercher
Les otages du 7 octobre

Eitan Yahalomi, 12 ans, libéré ; son père Ohad est toujours porté disparu

Ohad est porté disparu après avoir tenté de protéger sa famille, au kibboutz Nir Oz, le 7 octobre 2023 Eitan a été embarqué sur une mobylette et emmené dans la bande de Gaza, le 7 octobre 2023

Bat Sheva Yahalomi, tenant une photo de son fils de 12 ans, Eitan, dont elle pense qu'il a été emmené en captivité à Gaza le 7 octobre 2023. (Autorisation)
Bat Sheva Yahalomi, tenant une photo de son fils de 12 ans, Eitan, dont elle pense qu'il a été emmené en captivité à Gaza le 7 octobre 2023. (Autorisation)

Eitan Yahalomi, 12 ans, a été libéré le 27 novembre dans le cadre d’un accord de cessez-le-feu temporaire négocié par le Qatar et les États-Unis entre le Hamas et Israël. Le père Ohad est porté disparu et présumé captif à Gaza. Voici l’histoire de leur capture.

Bat Sheva Yahalomi a récemment raconté les pénibles heures que sa famille a vécues dans sa maison du kibboutz Nir Oz le 7 octobre 2023, avant que son mari Ohad et son fils Eitan ne soient portés disparus.

« Dans les kibboutzim, nous avons vécu un pogrom », a déclaré Bat Sheva. « Nous rêvions de paix avec Gaza. Et des familles entières, des bébés ont été tués. »

La famille de cinq personnes s’est d’abord retranchée dans son mamad – la pièce sécurisée – pour faire face aux tirs de roquettes qui ont commencé à l’aube. Lorsqu’il est devenu évident que des terroristes palestiniens du Hamas étaient entrés dans le kibboutz, Ohad a décidé de s’asseoir à l’extérieur de la porte du mamad avec une arme de poing, car la poignée de la porte de la pièce ne se verrouillait pas correctement.

Lorsque les terroristes du Hamas sont entrés dans la maison, Ohad a ouvert le feu et a été abattu. Les terroristes ont ensuite fait sortir Yahalomi et les trois enfants de la maison. Ils les ont fait monter sur des mobylettes, aux côtés d’un travailleur étranger du kibboutz.

Bat Sheva, son fils de 10 ans et son bébé ont été assis sur une mobylette avec un terroriste, tandis qu’Eitan, 12 ans, et le travailleur étranger se sont assis sur l’autre mobylette avec un autre terroriste.

Ils ont quitté le kibboutz sous la menace des terroristes, en direction de Gaza. Rapidement, ils ont vu deux chars de Tsahal apparaître, a raconté Bat Sheva. Les deux mobylettes se sont éloignées l’une de l’autre et Bat Sheva a perdu la trace d’Eitan sur l’autre cyclomoteur.

À un moment donné, Bat Sheva et ses deux filles ont pu s’enfuir et se cacher pendant une courte période. Deux terroristes non armés les ont retrouvées et ont essayé de les convaincre d’entrer dans Gaza, mais n’ont pas violemment attaqué Bat Sheva ni ses enfants.

« Nous avons eu de la chance. Nous sommes tombés sur des terroristes ‘light' », dit-elle.

Bat Sheva a fini par atteindre l’extrémité nord du kibboutz, qui a été moins endommagée que l’autre partie.

« Nous étions sûrs qu’Ohad serait là, mais il ne l’était pas », dit-elle.

Bat Sheva dit être sans nouvelles de son mari et de son fils de 12 ans depuis le 7 octobre.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.