Rechercher

Orly Markman, la 3e femme générale, prend la direction de la cour d’appel de Tsahal

Elle prendra la présidence de la Cour suprême de l'armée, en remplacement du général de division Doron Piles, qui occupait ce poste depuis 2016

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le général de brigade Orly Markman, nommée prochaine présidente de la Cour d'appel militaire, le 21 novembre 2021. (Crédit :  armée israélienne)
Le général de brigade Orly Markman, nommée prochaine présidente de la Cour d'appel militaire, le 21 novembre 2021. (Crédit : armée israélienne)

La générale de brigade Orly Markman a été nommée prochaine présidente de la Cour d’appel de l’armée israélienne, l’équivalent militaire du président de la Cour suprême, a annoncé dimanche le ministère de la Défense.

Markman sera promue au rang de major général, ce qui fait d’elle la troisième femme à recevoir ce grade.

Markman, qui occupe actuellement le poste de vice-présidente de la cour d’appel militaire, a été choisie par le comité de sélection des juges militaires, dirigé par le ministre de la Défense Benny Gantz.

Elle succédera au général de division Doron Piles, qui occupait ce poste depuis 2016.

« Orly sera la troisième femme générale de Tsahal, puis ce sera la première fois que l’état-major général comprendra deux femmes générales – une réalisation significative et importante », a déclaré le chef d’état-major de Tsahal Aviv Kohavi dans un communiqué après la décision.

Orna Barbivai lors d’une conférence de presse annonçant sa présence sur la liste du parti à la Knesset à Tel Aviv, le 1er janvier 2018. (Crédit :Yossi Zeliger/Flash90)

L’avocate générale des armées Yifat Tomer-Yerushalmi est la deuxième femme à obtenir le grade de général de division, dix ans après la première femme, Orna Barbivai, aujourd’hui ministre de l’Economie.

En plus de Markman, le comité de sélection des juges militaires a également décidé de nommer la colonel Maya Goldschmidt à la cour d’appel militaire, a déclaré le ministère de la Défense.

« Nous continuerons à promouvoir les femmes à tous les postes et dans tous les départements de Tsahal – avant tout parce qu’il y a un besoin sécuritaire de premier ordre d’améliorer la qualité de Tsahal et d’augmenter l’offre de main-d’œuvre de haute qualité qui la commande », a déclaré Gantz.

Le comité de sélection des juges militaires est présidé par Gantz et est composé de hauts responsables de la défense et de la justice, notamment le ministre de la Justice, Gideon Saar, la présidente de la Cour suprême, Esther Hayut, le vice-président de la Cour suprême, Neal Hendel, le chef d’état-major de l’armée israélienne, Aviv Kohavi, le président de la cour d’appel militaire, Doron Piles, le chef de la direction de la main-d’œuvre de l’armée israélienne, Yaniv Assur, le juge de la cour d’appel militaire, le colonel Noa Zomer, et un représentant du barreau israélien, Noam Leor.

Le colonel Maya Goldschmidt, qui a été nommée juge à la Cour d’appel militaire, le 21 novembre 2021. (Crédit : armée israélienne)

Mme Markman a occupé divers postes dans le système juridique militaire, notamment celui de présidente des tribunaux de district de l’armée. Elle est titulaire d’une maîtrise en droit de l’université de Tel Aviv.

Au début de l’année, Kohavi a annoncé son intention d’augmenter de 50 % le nombre de femmes officiers supérieurs dans l’armée israélienne au cours des cinq prochaines années.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...