Paris : Un Juif frappé lors d’un vol qui se transforme en crime de haine
Rechercher

Paris : Un Juif frappé lors d’un vol qui se transforme en crime de haine

Les Juifs de France ont rapporté une augmentation du nombre des incidents présentant des motivations à la fois financières et haineuses

Capture d'écran d'une vidéo du pont Alexandre III à Paris, (Capture d'écran : YouTube)
Capture d'écran d'une vidéo du pont Alexandre III à Paris, (Capture d'écran : YouTube)

Plusieurs individus auraient agressé et volé un homme juif à Paris. Ce dernier affirme que ses attaquants l’ont frappé parce qu’il portait une étoile de David autour du cou.

Cet incident aurait eu lieu à environ 3 heures du matin dans la matinée de mercredi, a dit la victime à la police, selon un reportage diffusé par France Bleu. L’identité de l’homme n’a pas été révélée.

La plainte, selon la station de radio, précise qu’au moment des faits, la victime était en train de traverser le pont Alexandre III sur la Seine, dans le centre de Paris, à proximité de la prestigieuse avenue des Champs-Elysées et du secteur des boutiques de luxe.

Un individu monté sur un scooter est arrivé à la hauteur de l’homme et il a arraché le pendentif que ce dernier portait autour de son cou, dans ce qui à ce moment-là semblait encore être un banal vol à l’arrachée, a raconté la victime. Mais en apercevant la chaîne à laquelle était accrochée une étoile de David, le coupable présumé a crié « Sale Juif » au plaignant, selon les forces de l’ordre.

Deux autres individus au volant d’un autre scooter sont alors arrivés. Ils sont descendus du deux-roues et ont commencé à frapper la victime. Les attaquants, qui n’ont pas été identifiés, ont alors volé le téléphone portable et la mallette de l’homme, a raconté ce dernier aux autorités.

En plus des agressions antisémites dues à la haine purement raciste, les Juifs de France ont rapporté une augmentation du nombre des incidents présentant des motivations à la fois financières et haineuses. Certains sont des vols où les victimes ont été choisies parce qu’elles étaient juives tandis que d’autres commencent comme des actes criminels dus au hasard avant de se transformer en agressions violentes suite à la découverte par les délinquants de l’identité juive de leurs victimes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...