Pologne : Blinken déplore l’approbation de la loi sur la restitution des biens
Rechercher

Pologne : Blinken déplore l’approbation de la loi sur la restitution des biens

Les États-Unis font part de leur inquiétude sur le texte qui limite les indemnisations sur les biens saisis suite à l'approbation de la législation par le président polonais

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

Le secrétaire d'État américain Antony Blinken lors d'une conférence de presse conjointe avec le ministre italien des Affaires étrangères au Fiera di Roma, à Rome, dans le cadre d'une visite dans trois pays d'Europe, le 28 juin 2021. (Crédit : ANDREAS SOLARO / AFP)
Le secrétaire d'État américain Antony Blinken lors d'une conférence de presse conjointe avec le ministre italien des Affaires étrangères au Fiera di Roma, à Rome, dans le cadre d'une visite dans trois pays d'Europe, le 28 juin 2021. (Crédit : ANDREAS SOLARO / AFP)

NEW YORK — Le secrétaire d’État Antony Blinken a exprimé, mardi, son désarroi suite à l’approbation récente, en Pologne, d’une législation qui viendra gravement limiter les procédures de revendication et de restitution des biens saisis par l’État au lendemain de la Seconde Guerre mondiale.

Un communiqué du chef de la diplomatie américaine a expliqué que l’administration Biden avait « refait part de ses inquiétudes » face au texte qui a été finalement signé par le président polonais Andrzej Duda, ajoutant avoir également fait état de « ses profonds regrets ».

« Nous recommandons vivement au gouvernement polonais de consulter les représentants des parties qui seront touchées par cette législation et de développer une procédure juridique claire, efficace et effective qui permettra de résoudre ces revendications de propriété et de rendre justice aux victimes », a continué Blinken. « En l’absence d’une telle procédure, cette loi va nuire à tous les citoyens polonais dont les biens ont été injustement confisqués et notamment à tous les Juifs polonais qui ont été victimes de la Shoah ».

Blinken a aussi vivement recommandé d’amender une loi qui obligerait Discovery Inc., le propriétaire américain du plus important réseau de chaînes de télévision privées de l’Europe, à vendre ses parts en Pologne – une initiative largement considérée comme une attaque contre l’indépendance des médias dans le pays.

Le projet de loi empêcherait des propriétaires non-européens d’être actionnaires majoritaires dans des compagnies polonaises appartenant au secteur des médias. En pratique, il ne concernera que TVN – un réseau qui comprend TVN24, une chaîne d’information critique du gouvernement nationaliste de droite et qui a, dans le passé, rendu publiques des malversations des autorités polonaises.

« Si elle est adoptée sous sa forme actuelle, la loi pourrait nuire gravement à la liberté de la presse et au climat des investissements étrangers », a déclaré Blinken.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...