Pologne : Un cimetière juif et un mémorial de la Shoah vandalisés
Rechercher

Pologne : Un cimetière juif et un mémorial de la Shoah vandalisés

Des croix gammées et l'inscription "Niq...e les Juifs" ont été découverts dans la ville de Plock, même s'il n'y a plus de membres de la communauté dans la municipalité

Le mémorial de la Shoah à Plock, en Pologne (Capture d'écran : Google Street View)
Le mémorial de la Shoah à Plock, en Pologne (Capture d'écran : Google Street View)

VARSOVIE – Un mémorial aux victimes de la Shoah d’une ville du centre de la Pologne a été vandalisée et des croix gammées ont été peintes sur la clôture de son cimetière juif.

Lundi, la police de Plock a été avertie de ces actes de vandalisme par des passants, avec notamment une inscription disant « Niq…e les Juifs », selon des informations locales.

Le jour suivant, les habitants de la municipalité se sont rassemblés pour nettoyer le cimetière qui était également rempli d’ordures. Ils ont également passé de la peinture sur le graffiti antisémite.

Le moment où a eu lieu cet acte de vandalisme n’est pas encore déterminé.

Vandaliser un cimetière est passible d’une amende en Pologne. Si l’acte est aussi classé comme une incitation à la haine raciale, la sanction peut inclure une peine de prison allant jusqu’à deux ans.

Il n’y a pas de communauté juive à Plock.

Avant la Deuxième guerre mondiale, plusieurs milliers de Juifs vivaient là-bas mais les Allemands avaient liquidé le ghetto en 1941 et les membres de la communauté avaient alors été transférés dans d’autres ghettos et dans des camps nazis. En 1959, il ne restait que trois Juifs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...