Israël en guerre - Jour 231

Rechercher

Pour le président colombien, Auschwitz est « reproduit à Gaza »

Des graffitis, dont une croix gammée, ont par ailleurs été inscrits par des inconnus sur l'ambassade d'Israël à Bogota

Le président colombien Gustavo Petro Urrego s'adresse à la 78e session de l'Assemblée générale des Nations unies (AGNU) au siège de l'ONU le 19 septembre 2023 à New York. (Crédit : Adam Gray/Getty Images/AFP)
Le président colombien Gustavo Petro Urrego s'adresse à la 78e session de l'Assemblée générale des Nations unies (AGNU) au siège de l'ONU le 19 septembre 2023 à New York. (Crédit : Adam Gray/Getty Images/AFP)

Le président colombien Gustavo Petro, qui inonde les réseaux sociaux de ses commentaires depuis l’attaque du Hamas, a évoqué les « nazis » et un possible « holocauste », à l’annonce par Israël d’un siège total de la bande de Gaza.

« C’est ce que les nazis disaient des juifs. Les peuples démocratiques ne peuvent pas permettre au nazisme de se réinstaller dans la politique internationale », a-t-il dit sur X (ex-Twitter).

« Israéliens et Palestiniens sont des êtres humains relevant du droit international. Ce discours de haine, s’il continue, n’apportera qu’un holocauste », a-t-il ajouté.

Depuis l’attaque samedi du Hamas, qui a fait plus de 900 morts côté israélien, Petro a publié plus d’une quarantaine de messages renvoyant dos-à-dos Israéliens et Palestiniens.

Des publications qui ont suscité sur X des échanges acerbes avec l’ambassadeur israélien à Bogota, Gali Dagan.

« Nous attendons d’un pays ami d’Israël qu’il condamne haut et fort l’attaque terroriste contre des civils innocents », a réagi le diplomate.

Des personnes effacent des graffitis anti-Israël lors d’un rassemblement de solidarité avec le peuple israélien, à Bogota le 9 octobre 2023. (Crédit : Raul ARBOLEDA / AFP)

« Le terrorisme tue des enfants innocents, que ce soit en Colombie ou en Palestine (…) Je demande à Israël et à la Palestine de s’asseoir à une table pour négocier la paix », lui a répondu Petro.

Ces échanges se sont poursuivis lundi, l’ambassadeur Dagan, sur une radio locale, a « invité » Petro « à visiter le musée de Yad Vashem. Nous pouvons aussi nous arrêter en Pologne, visiter le camp (…) d’Auschwitz ».

« Je suis déjà allé au camp de concentration d’Auschwitz et je vois maintenant qu’il est reproduit à Gaza », a rétorqué Petro sur X.

Des graffitis, dont une croix gammée, ont été inscrits par des inconnus sur l’ambassade d’Israël à Bogota, selon des photos diffusées dans les médias nationaux. « C’est terrible et cela doit être condamné », a fustigé Dagan.

Lundi matin, des dizaines de personnes se sont réunies sur place en soutien à Israël.

Selon l’ambassadeur, deux Colombiens figurent parmi les personnes disparues dans l’attaque de la rave party qui a fait près de 260 morts aux premières heures de samedi, près de la frontière avec Gaza.

Le ministère colombien des Affaires étrangères a indiqué avoir reçu « des demandes d’assistance pour localiser deux Colombiens ».

Samedi, il avait condamné dans un communiqué « avec véhémence le terrorisme et les attaques contre des civils » en Israël, et exprimé « sa solidarité avec les victimes et leurs familles ».

Lundi, le lien vers ce communiqué était désactivé, avec à la place une nouvelle déclaration sans le mot « terrorisme » pour « exprimer sa plus ferme condamnation du ciblage des civils ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.