Israël en guerre - Jour 233

Rechercher

Pour Lula, la réponse d’Israël est « aussi grave » que l’attaque du Hamas

Le président brésilien va accueillir lundi soir dans une base aérienne de Brasilia 22 citoyens brésiliens et dix membres de leurs familles qui vivaient à Gaza et qui ont pu être évacués dimanche

Le président brésilien, Luiz Inacio Lula da Silva, à Brasilia, le 10 novembre 2023. (Crédit : EVARISTO SA / AFP)
Le président brésilien, Luiz Inacio Lula da Silva, à Brasilia, le 10 novembre 2023. (Crédit : EVARISTO SA / AFP)

Le président brésilien Lula a accusé lundi Israël de « tuer des innocents sans aucun critère » dans la bande de Gaza, jugeant la réponse de l’État hébreu « aussi grave » que les attaques du Hamas. « Après les actes de terrorisme du Hamas, les conséquences, la solution d’Israël s’est avérée aussi grave que celle du Hamas. Ils tuent des innocents sans aucun critère », a affirmé Luiz Inacio Lula da Silva lors d’une cérémonie officielle à Brasilia.

Le président du plus grand pays d’Amérique latine a également accusé Israël de « lancer des bombes là où il y a des enfants, comme sur des hôpitaux, sous prétexte que des terroristes s’y trouveraient ». « C’est inexplicable. D’abord, il faut sauver les femmes et les enfants, après vous vous battez avec qui vous voulez », a insisté Lula.

Lula va accueillir lundi soir dans une base aérienne de Brasilia 22 citoyens brésiliens et dix membres de leurs familles qui vivaient à Gaza et qui ont pu être évacués dimanche en traversant la frontière égyptienne, après plus d’un mois d’attente.

Jeudi, Celso Amorim, proche conseiller de Lula qui représentait le Brésil à une conférence humanitaire sur Gaza à Paris, s’est déclaré en faveur d’un « cessez-le-feu », estimant que la mort de milliers d’enfants palestiniens dans des bombardements israéliens faisait penser à « un génocide ».

Le 7 octobre, l’attaque du groupe terroriste du Hamas contre Israël, d’une ampleur et d’une violence jamais vues depuis la création de l’État en 1948, a fait environ 1 200 morts, des civils dans leur majorité, selon les autorités. L’armée israélienne estime que quelque 240 personnes ont également été emmenées en otages dans la bande de Gaza. Depuis, Israël mène une guerre sans relâche contre le Hamas, dans le but « d’anéantir » l’organisation.

Selon le Hamas, les bombardements israéliens auraient tué 11 240 personnes, majoritairement des civils. Ces bilans des morts publiés par le ministère de la Santé de Gaza ne peuvent être vérifiés de manière indépendante et incluent à la fois des civils et des membres du Hamas tués à Gaza, y compris à la suite de tirs de roquettes ratés par le groupe terroriste lui-même. Israël nie cibler délibérément les hôpitaux. Il accuse le Hamas d’utiliser ces installations, ou les tunnels situés sous celles-ci, comme cachettes, ce que le groupe terroriste nie.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.