Rechercher

Première exportation israélienne de graines de cannabis médical aux États-Unis

Le ministère de l’Agriculture a salué l'événement, marquant l'entrée d'Israël sur le marché mondial du cannabis comme un acteur de poids

Cannabis fraîchement récolté (Crédit : iStock)
Cannabis fraîchement récolté (Crédit : iStock)

La toute première exportation de graines de cannabis israéliennes est partie pour les États-Unis, a déclaré mercredi le ministère de l’Agriculture dans un communiqué, saluant une étape majeure dans le projet d’Israël de s’affirmer pionnier en la matière.

Les préparatifs à cette exportation « expérimentale et initiale », partie mardi soir, remontent à un an.

La cargaison contient des graines de la société israélienne BetterSeeds, titulaire d’une licence de recherche du ministère de la Santé. Les graines seront examinées à leur arrivée « pour vérifier leur adéquation avec le marché américain », a déclaré le ministère.

« Israël a la capacité de peser [dans ce secteur] et de s’imposer comme l’un des leaders mondiaux », a déclaré le ministre de l’Agriculture, Oded Forer, dans le communiqué.

« L’exportation de graines de cannabis nous invite à élargir la gamme des exportations agricoles israéliennes et renforcer l’agriculture locale », a déclaré Forer. Elle « exploite également un avantage comparatif d’Israël dans un domaine encore considéré comme balbutiant ».

Si tout se passe bien, « des contacts seront établis pour la suite », a déclaré le ministère. Cela pourrait conduire à l’ouverture de nouveaux marchés internationaux et faire progresser de manière significative l’industrie du cannabis médical en Israël.

« La diversification des marchés et l’exportation de produits du cannabis permettront d’approfondir les marchés existants et d’en conquérir de nouveaux, en profitant de l’engouement pour les produits à base de cannabis médical », a-t-il ajouté.

En août dernier, à la demande pressante des entreprises de l’industrie du cannabis, le gouvernement a modifié les règles d’exportation de cannabis médical pour permettre l’exportation des graines.

Une femme travaille dans le laboratoire d’une start-up de produits de cannabis de haute technologie, au sein d’un incubateur technologique situé dans la ville de Yeruham dans le désert du Neguev méridional, le 1er février 2022. (Crédit : Menahem Kahana/AFP)

Présentant Israël comme un expert mondial dans la recherche et le développement du cannabis, le ministère a expliqué que « contrairement à la croyance populaire, l’industrie du cannabis en Israël était active dans le domaine de la recherche depuis des décennies, mais ce n’est que ces dernières années qu’elle a pris de l’ampleur en raison des changements dans la politique israélienne ».

Le marché israélien du cannabis médicinal était de l’ordre de 264 millions de dollars en 2021, soit 7 millions de dollars de moins que celui de toute l’Europe, selon Prohibition Partners, une société d’analyse spécialiste du secteur.

Israël conserve toutefois des restrictions fortes en matière d’exportation, particulièrement à destination des principaux marchés d’Europe et d’Amérique du Nord. Israël aurait exporté 663 kilogrammes de cannabis l’an dernier, selon le ministère de la Santé.

Certains députés, comme Sharren Haskel, députée de Tikva Hadasha, souhaitent l’adoption d’une loi assouplissant les réglementations, susceptible, selon eux, de profiter à la fois aux entreprises et aux consommateurs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...