Rechercher

Près de 250 M de NIS de dettes de campagne pour les partis israéliens

Le Likud doit 70 M de NIS à la Knesset. HaBayit HaYehudi et le Meretz ne pourront sans doute pas rembourser les dizaines de millions de dettes suite à leur échec électoral

Illustration : Affiches de campagne avant les élections, à Tel Aviv, le 17 mars 2021. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Illustration : Affiches de campagne avant les élections, à Tel Aviv, le 17 mars 2021. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Les partis politiques doivent à la Knesset près d’un quart de milliard de shekels, au titre des prêts accordés pour les campagnes électorales de ces dernières années. Certains d’entre eux pourraient ne pas être en mesure de s’acquitter de leur dette.

Selon les lois électorales, les partis ne peuvent emprunter qu’à la Knesset afin de garder leur indépendance envers des intérêts privés. Depuis 2019, il leur est interdit de le faire auprès d’entités privées ou gouvernementales, afin de limiter le risque de dépendance et de conflits d’intérêts vis-à-vis de banques ou d’entités commerciales. Les seuls partis autorisés à recevoir des prêts d’entités privées sont les partis nouvellement créés, qui ne disposent pas encore de sièges à la Knesset et ne sont donc pas éligibles à ce type de financement.

Ce système de financement permet aux partis politiques d’emprunter des montants proportionnels à leur nombre de sièges à la Knesset. Après les élections, ils touchent les fonds nécessaires au remboursement de leur prêt, en fonction du nombre de sièges remportés.

Le montant de ces fonds, connus sous le nom d’« unités de financement », est de 1,66 million de shekels par siège au Parlement.

Les partis qui n’obtiennent pas de sièges à la Knesset peuvent toutefois bénéficier de fonds s’ils remportent plus d’un pour cent des suffrages exprimés, à raison d’une unité de financement pour chaque pour cent des voix.

Le financement des partis politiques de la Knesset est essentiellement destiné au paiement de leurs dépenses courantes, comme le salaire des assistants parlementaires.

Dans les faits, la campagne électorale constitue la plus importante dépense des partis, sans prise en charge directe, et les partis contractent donc d’énormes emprunts en vue des élections.

Les partis disposent de quatre ans et quatre mois pour rembourser ces emprunts.

Mais si, pendant cette période, le gouvernement tombe et la Knesset est dissoute, les partis ne peuvent rembourser leurs dettes, comme ce fut le cas ces dernières années, ce qui entraîne un énorme arriéré de dettes.

La crise politique qu’a connu le pays a donné lieu à quatre élections infructueuses en l’espace de trois ans, auxquelles s’est ajouté un cinquième scrutin, en novembre dernier, qui a mené au pouvoir la coalition gouvernementale actuelle, dirigée par le Likud.

Au cours de cette période, les partis ont continué d’emprunter pour leur campagne sans avoir à rembourser les précédents emprunts du fait de la tenue de nouvelles élections.

Avant les dernières élections en date, les dettes des partis avaient augmenté de quelque 62 millions de shekels pour atteindre un total de 228,9 millions de shekels.

Sur cette somme, le parti au pouvoir, le Likud, doit 70 millions de shekels, soit environ un tiers de la dette totale et trois fois plus que les autres partis.

L’essentiel de la dette du Likud provient d’avances perçues avant les élections.

Le Meretz et HaBayit HaYehudi, qui ne sont plus représentés dans l’actuelle Knesset, doivent respectivement 39,2 et 25,1 millions de shekels. Leur inéligibilité au financement post-électoral fait douter de leur capacité à rembourser les prêts.

Sont également endettés Yesh Atid (22,9 millions de shekels), Yahadout HaTorah (14,8 millions de shekels), Raam (12,5 millions de NIS), HaTzionout HaDatit et Otzma Yehudit, qui se sont présentés ensemble (11,3 millions de shekels), le Meretz (11,2 millions de shekels) et Yisrael Beytenu (8,4 millions de shekels).

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.