Israël en guerre - Jour 287

Rechercher

Pretoria dépose une nouvelle requête devant la CIJ contre l’offensive israélienne à Rafah

Dans son nouveau recours, Pretoria s'est dite "gravement préoccupé" par les nouveaux "massacres, blessés et destructions à grande échelle" qu'entrainerait l'offensive à Rafah

La Cour internationale de justice (CIJ), principale instance judiciaire des Nations unies, lors de l'audience publique sur la requête d'ordonnance de mesures conservatoires soumise par l'Afrique du sud, qui accuse Israël de "génocide", au Palais de la paix à La Haye, le siège du tribunal, le 11 et le 12 janvier 2024. (Crédit : Cour internationale de justice)
La Cour internationale de justice (CIJ), principale instance judiciaire des Nations unies, lors de l'audience publique sur la requête d'ordonnance de mesures conservatoires soumise par l'Afrique du sud, qui accuse Israël de "génocide", au Palais de la paix à La Haye, le siège du tribunal, le 11 et le 12 janvier 2024. (Crédit : Cour internationale de justice)

Pretoria a annoncé mardi avoir déposé un nouveau recours auprès de la Cour internationale de Justice (CIJ) à la Haye afin qu’elle examine en urgence l’annonce par Israël d’une prochaine offensive militaire sur Rafah et s’oppose si nécessaire à « une nouvelle violation des droits ».

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a récemment ordonné à son armée de préparer une offensive sur Rafah, dernier refuge pour 1,4 million de Palestiniens, selon l’ONU, soit plus de la moitié de la population totale du territoire, la plupart ayant fui la guerre qui fait rage depuis quatre mois.

La pression internationale s’est depuis intensifiée pour un accord de trêve entre Israël et le groupe terroriste du Hamas.

Pretoria a déclaré avoir déposé un recours en urgence lundi auprès de la CIJ. L’Afrique du Sud a déjà saisi la plus haute juridiction de l’ONU en accusant Israël de « génocide » à Gaza.

Les juges, qui ne se sont pas avancés à ce stade sur la question de savoir si Israël commet effectivement ou non un génocide, l’ont toutefois enjoint de prévenir de tels actes.

Dans son nouveau recours, Pretoria s’est dite « gravement préoccupé » par les nouveaux « massacres, blessés et destructions à grande échelle » qu’entrainera l’offensive militaire d’Israël à Rafah.

Selon le gouvernement sud-africain, cela « constituerait une violation grave et irréparable de la Convention sur le génocide ».

La CIJ, qui n’est pas tenue de se saisir de l’affaire, n’a pas confirmé à ce stade avoir reçu le dossier. Les arrêts de la Cour sont contraignants et ne peuvent faire l’objet d’un appel, mais elle n’a aucun moyen de faire appliquer ses décisions.

En janvier, le président sud-africain Cyril Ramaphosa avait rencontré le général Mohamed Dagalo, chef de la milice rebelle soudanaise des Forces de soutien rapide, accusée par le procureur en chef de la Cour pénale internationale (CPI) d’avoir commis des crimes de guerre, notamment des massacres systématiques au Darfour, au cours des derniers mois.

Ramaphosa a qualifié Dagalo de « Son Excellence le Président Mohamed Dagalo du Soudan » et a été photographié lui serrant la main et souriant, bien que le tweet ait été supprimé par la suite.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.