Primaires du Likud: Netanyahu clame victoire en dépit du score de son rival Saar
Rechercher

Primaires du Likud: Netanyahu clame victoire en dépit du score de son rival Saar

"Le Premier ministre est très satisfait des résultats attendus des primaires", ont déclaré des sources proches de Benjamin Netanyahu malgré le score relativement élevé de son rival

Raoul Wootliff est le correspondant parlementaire du Times of Israël

Benjamin Netanyahu, leader du Likud, s’entretient avec Gideon Saar lors de la réunion du parti à la Knesset le 2 mars 2009 (Crédit : Miriam Alster / FLASH90)
Benjamin Netanyahu, leader du Likud, s’entretient avec Gideon Saar lors de la réunion du parti à la Knesset le 2 mars 2009 (Crédit : Miriam Alster / FLASH90)

Des sources proches du Premier ministre Benjamin Netanyahu revendiquent la victoire dans les primaires du Likud, malgré le score relativement élevé de son rival Gideon Saar, dont il a tout fait pour l’empêcher d’atteindre une position importante.

« Le Premier ministre Netanyahu est très satisfait des résultats attendus des primaires », ont déclaré les sources. « Netanyahu ne voulait pas de Gideon Saar à la première place – et a réussi ».

Saar, l’ancien numéro 2 du parti au pouvoir, le Likud, est sur le point de prendre la quatrième ou la cinquième place sur la liste de la Knesset du parti après son retour en politique après une interruption de quatre années.

Un jour avant le vote, Netanyahu avait diffusé une vidéo dans laquelle il a réitéré les affirmations selon lesquelles Saar s’efforçait de l’évincer du pouvoir, et des sources proches du Premier ministre ont affirmé ce jour-là qu’il faisait tout pour empêcher Saar de figurer au premier rang sur la liste.

« Netanyahu a défini trois objectifs », disaient les mêmes sources mercredi, « Une liste de qualité, que Gideon Saar ne mènera pas la liste, et que sa proposition pour les places réservées sera acceptée par une large majorité ».

« Tous ces objectifs ont été atteints avec succès », ont ajouté les sources.

Netanyahu a demandé l’approbation d’une proposition visant à lui permettre de nommer n’importe quel candidat de son choix aux 21e, 26e et 36e places, ce qui lui permettrait de fusionner le Likud avec un parti plus petit sans avoir besoin de l’autorisation expresse du Comité central.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...