Israël en guerre - Jour 230

Rechercher

Procureur de l’Etat: la police ne peut pas enquêter sur les manifestants sans mon aval

Les forces de l'ordre ont ouvert une enquête sur des manifestants qui ont placardé des affiches accusant certains agents de faits de violence

Des panneaux identifiant des policiers sur une photo publiée par la police le 29 juillet 2023. (Crédit : Police israélienne)
Des panneaux identifiant des policiers sur une photo publiée par la police le 29 juillet 2023. (Crédit : Police israélienne)

Le bureau du procureur de l’Etat a précisé dimanche que la police israélienne n’était pas autorisée à ouvrir une enquête sur des soupçons d’incitation à la violence à l’encontre de manifestants sans son autorisation.

Une déclaration faite auprès du site d’information Walla précise notamment que la police n’avait jusqu’à présent pas contacté le bureau de la procureure générale à ce sujet – comme elle est censée le faire pour ce genre d’investigation.

Lors des manifestations organisées samedi contre le projet de refonte du système judiciaire du gouvernement, des tracts sur lesquels figuraient des photos d’officiers, que les manifestants accusaient de violence, ont été distribués à plusieurs endroits de Tel-Aviv.

Plus tard dans la soirée de samedi, la police avait déclaré ouvrir une enquête pour outrages à agents publics, diffamation et incitation à la violence. La police avait également appelé les citoyens à « éviter les publications qui portent atteinte aux policiers et à leurs familles et qui les calomnient ».

La police a défendu la conduite de ses agents lors des manifestations de masse de lundi et mardi derniers, réfutant les nombreuses accusations de violence excessive et de brutalité policière – pourtant souvent filmées.

Parmi les policiers figurant sur les affiches : l’agent de la police anti-émeute Yair Hanuna, qui a été photographié apparemment souriant alors qu’il aurait frappé Amitai Brilliant, 18 ans. Dans une vidéo largement relayée, on peut voir Brilliant malmené et traîné par un groupe de policiers lors de son arrestation sur l’autoroute Ayalon à Tel Aviv.

Kan a rapporté mercredi que la famille de Brilliant avait déposé une plainte officielle auprès du Département des enquêtes internes de la police contre les officiers qui l’ont arrêté et apparemment agressé, y compris Hanuna. La police a nié que Hanuna ait frappé Brilliant après qu’il eut été arrêté.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.