Rechercher

L’inflation a ralenti en août, mais les logements continuent de grimper en flèche

L’IPC a baissé de 0,3 % le mois dernier, ramenant le taux d'inflation annuel à 4,6 % ; le coût des logements a augmenté de 17,9 % par rapport à l'année précédente

Photo illustrative de billets de 100 shekels, le 31 décembre 2017. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)
Photo illustrative de billets de 100 shekels, le 31 décembre 2017. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)

Après plusieurs mois d’augmentation des coûts, l’inflation en Israël montre des signes de ralentissement ; les prix des logements résidentiels continuent cependant de s’envoler, selon les chiffres publiés jeudi.

Le Bureau central des statistiques (CBS) a fait état jeudi d’une baisse de 0,3 % de l’indice des prix à la consommation (IPC) le mois dernier, ramenant le taux d’inflation annuel à 4,6 %. Depuis le début de l’année 2022, l’IPC a augmenté de 4,1 %.

L’indice est une mesure de l’inflation qui suit le coût moyen des biens à la consommation comme la nourriture, les vêtements et le transport. Il exclut les prix du logement, qui sont mesurés séparément.

Le ralentissement de l’inflation en août est survenu après que l’inflation annuelle a atteint plus de 5 % en juillet, quand les prix mensuels ont augmenté au rythme le plus rapide depuis plus de dix ans.

Les prix ont baissé dans toutes les catégories principales suivies par le Bureau central des statistiques en août, à l’exception du logement résidentiel. Les prix de l’habillement et des chaussures ont baissé de 1,6 % tandis que les coûts des articles de communication et de transport ont diminué de 3,5 %.

Les dépenses pour la culture et les loisirs ont augmenté de 0,9 %, tandis que les prix de l’entretien des appartements ont augmenté de 2,2 %.

Photo d’illustration : Un chantier de construction à Rishon Lezion, le 8 août 2022. (Crédit : Yossi Aloni/Flash90)

Un bond de 1,3 % du prix des appartements dans tout le pays a été mesuré entre mai et juillet – ce qui représente un bond de 17,9 % sur l’année dernière. Seule Tel Aviv a connu une légère baisse des prix des logements, de 0,1 %.

Les coûts de location ont également poursuivi leur hausse. Le prix moyen des nouveaux contrats a augmenté de 5,8 % le mois dernier, tandis que le coût moyen des baux renouvelés a augmenté de 3,7 %.

Le taux d’inflation d’Israël est relativement faible par rapport à celui de l’OCDE, qui s’est établi à 10,2% en juillet, soit une baisse de 0,1 % depuis juin, selon les derniers chiffres. Cette mesure a marqué la première baisse du taux d’inflation moyen au sein du club des nations développées depuis novembre 2020.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...