Ramallah : Un Palestinien aurait été tué par l’armée israélienne
Rechercher

Ramallah : Un Palestinien aurait été tué par l’armée israélienne

Yahya Yasri Taha, 21 ans, aurait reçu une balle dans la tête lors d'un raid de l'armée dans un village au nord-ouest de Jérusalem

Palestiniens jettant des pierres sur les forces de sécurité israéliennes lors d'affrontements dans la ville palestinienne d'Al-Bireh à la périphérie de Ramallah, le 20 novembre 2015 (Crédit photo: Abbas Momani / AFP)
Palestiniens jettant des pierres sur les forces de sécurité israéliennes lors d'affrontements dans la ville palestinienne d'Al-Bireh à la périphérie de Ramallah, le 20 novembre 2015 (Crédit photo: Abbas Momani / AFP)

Un Palestinien de 21 ans aurait été tué jeudi par des tirs de soldats israéliens lors de heurts à Qataneh, en Cisjordanie, selon le ministère palestinien de la Santé.

Yahya Taha a été atteint à la tête par les tirs au cours d’affrontements avec des militaires israéliens dans ce village, a ajouté le ministère.

Bien que l’armée israélienne ait entendu les informations sur la mort de Taha, elle n’a pas encore vérifié l’allégation, a déclaré une porte-parole de Tsahal.

Les affrontements ont éclaté après qu’une importante force israélienne soit entrée dans le village, à l’ouest de Ramallah, au milieu de la nuit. Les soldats ont arrêté cinq « suspects recherchés » et découvert une cache d’armes dans le village.

En réponse, les Palestiniens du village ont commencé à « jeter des cocktails Molotov, des blocs de pierre et des rochers sur les soldats », a dit la porte-parole.

Les soldats ont d’abord tenté de briser l’émeute avec des moyens non létaux. Mais lorsque l’unité a identifié un jeune palestinien jetant une bombe incendiaire en leur direction, les soldats ont tiré « en réponse à la menace imminente », a déclaré l’armée israélienne.

« Une frappe a été confirmée », a ajouté la responsable.

Au moins cinq autres Palestiniens ont également été blessés dans l’incident.

L’armée israélienne a arrêté mercredi soir et jeudi matin 20 « suspects recherchés » – des Palestiniens accusés de liens avec des organisations terroristes ou d’avoir pris part à des manifestations violentes – dans des raids à travers la Cisjordanie, a indiqué l’armée dans un communiqué.

Au cours de leurs recherches, l’armée israélienne, appuyée d’agents de la police des frontières et de la police israélienne, a également trouvé des caches d’armes à Qataneh, où Taha aurait été tué, et à al-Zawiya.

A Qataneh, les soldats ont trouvé des munitions, des couteaux, des uniformes de Tsahal et des jumelles, selon l’armée.

Dans la cache d’armes d’Al-Zawiya, au sud-ouest de Qalqilya, les soldats de la Brigade Kfir de l’armée israélienne ont découvert un fusil d’assaut M-16 rouillé avec des munitions, des couteaux et d’autres équipements.

Une kippa se trouvait également dans la cache. Le traditionnel couvre-chef juif avec le matériel de Tsahal également trouvé sur place, auraient pu être utilisés pour une opération, bien que l’armée ait admis qu’à ce stade ces hypothèses sont encore spéculatives.

Un fusil assaut M-16 trouvé à al-Zawiya par les troupes de Tsahal lors d'un raid nocturne  le 26 novembre  2015 (Unité du porte-parole de Tsahal )
Un fusil assaut M-16 trouvé à al-Zawiya par les troupes de Tsahal lors d’un raid nocturne le 26 novembre 2015 (Unité du porte-parole de Tsahal )

Les Palestiniens affirment que Taha est le centième Palestinien tué par Israël dans l’escalade de violence qui a commencé au début du mois d’octobre. Ce chiffre comprend les terroristes palestiniens abattus par les forces de sécurité israéliennes en menant des attaques.

Plus de 20 Israéliens et ressortissants étrangers ont été tués par des terroristes palestiniens depuis le 1er octobre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...