Regev lie la Shoah aux cérémonies de Yom HaAtzmaout
Rechercher

Regev lie la Shoah aux cérémonies de Yom HaAtzmaout

La cérémonie d'allumage des flambeaux comprendra des aboiements de chiens et des trains qui s'approchent, alors que des enfants avec des étoiles jaunes traverseront la scène

La ministre de la Culture Miri Regev s'exprime lors d'une cérémonie à la Knesset en l'honneur des allumeurs de flambeaux de la cérémonie du 70e Jour de l'Indépendance au Mont Herzl, qui aura lieu cette semaine. 15 avril 2018. (Yonatan Sindel/Flash90)
La ministre de la Culture Miri Regev s'exprime lors d'une cérémonie à la Knesset en l'honneur des allumeurs de flambeaux de la cérémonie du 70e Jour de l'Indépendance au Mont Herzl, qui aura lieu cette semaine. 15 avril 2018. (Yonatan Sindel/Flash90)

La ministre de la Culture Miri Regev a insisté sur l’ajout à la dernière minute des « effets sonores de l’Holocauste » à la célébration principale, par ailleurs très festive, du 70e anniversaire de l’indépendance d’Israël, qui se tiendra mercredi soir à Jérusalem.

Certains participants à la répétition générale de la cérémonie d’allumage des flambeaux du lundi soir ont dit à la radio de l’Armée qu’à un moment donné pendant le spectacle, ils ont été choqués d’entendre les sons des trains et des chiens aboyer provenant de douzaines de haut-parleurs, alors que des enfants portant des étoiles jaunes et des valises marchaient sur la scène.

« Je suis très satisfaite de la façon dont nous avons intégré l’Holocauste dans cette manifestation », a déclaré Regev à la station de radio mardi. « C’est juste le bon dosage. »

Elle a dit que l’Holocauste faisait partie d’un épisode des tragédies historiques qui ont affecté le peuple juif au cours des siècles, mais elle voulait s’assurer qu’il se distingue.

« L’Holocauste a été l’événement le plus horrible de l’histoire de l’humanité », a-t-elle dit, « et il était important de lui donner l’importance qu’il mérite ».

Des sources proches de Regev ont dit au quotidien Haaretz que la ministre de la Culture était restée debout jusqu’à 4 heures du matin le lundi pour essayer de trouver la meilleure façon d’intégrer la mémoire de l’Holocauste dans la cérémonie. Elle aurait décidé d’ajouter les enfants avec des étoiles jaunes après que les passants qui ont regardé une répétition antérieure lui ont dit que si l’événement allait toucher à l’Holocauste, il fallait qu’il se démarque davantage.

La section historique de l’événement comprendra également des tragédies telles que la destruction des Premier et Deuxième Temples à Jérusalem et des tentatives d’amener des Juifs dans le pays et de créer des implantations pendant la période du mandat britannique, selon le rapport.

« Le but de cette représentation est de montrer comment nous sommes sortis de l’enfer et des souffrances de l’Holocauste pour établir un État », a précisé la source.

Les sites de réseaux sociaux israéliens étaient en ébullition contre la ministre de la Culture pour son utilisation « cynique » de l’Holocauste lors de l’événement.

Mme Regev a déclaré que la cérémonie nationale annuelle au mont Herzl sera accompagnée d’une chanson officielle pour célébrer le 70e anniversaire d’Israël, suivie du plus grand feu d’artifice de l’histoire du pays.

Les célébrations du Jour de l’Indépendance commencent le mercredi soir, alors que le pays passe des 24 heures de deuil pour ses soldats tombés au champ d’honneur et ses victimes du terrorisme, au jeudi, un jour férié.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...