Relançant sa campagne, Gantz accuse Netanyahu de mener Israël au « chaos absolu »
Rechercher

Relançant sa campagne, Gantz accuse Netanyahu de mener Israël au « chaos absolu »

"Nous assistons à une vaste farce, un scandale, une honte, une plaisanterie nationale", a dénoncé le n°1 de Kakhol lavan en référence au nouveau scrutin prévu le 17 septembre

Le leader de Kakhol lavan Benny Gantz s'exprime lors d'une manifestation aux abords du musée de Tel Aviv contre les initiatives prises par le Premier ministre Benjamin Netanyahu d'éviter les poursuites dans trois affaires criminelles, le 25 mai 2019 (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
Le leader de Kakhol lavan Benny Gantz s'exprime lors d'une manifestation aux abords du musée de Tel Aviv contre les initiatives prises par le Premier ministre Benjamin Netanyahu d'éviter les poursuites dans trois affaires criminelles, le 25 mai 2019 (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Le leader de l’opposition Benny Gantz a lancé sa campagne électorale lundi, accusant le Premier ministre Benjamin Netanyahu de conduire le pays au « chaos complet » et dénonçant sa décision de convoquer de nouvelles élections législatives pour la deuxième fois en moins de 6 mois, la qualifiant de « farce » et de « plaisanterie nationale ».

« Nous assistons à une vaste farce, un scandale, une honte, une plaisanterie nationale d’un montant de 4-5 milliards de shekels » (environ 1 milliard d’euros), a déploré Benny Gantz lors d’une réunion de son parti Kakhol lavan à la Knesset.

« Les citoyens d’Israël savent que nous retournons aux urnes uniquement parce que [Netanyahu] veut sauver sa peau » et échapper aux poursuites pénales dans les trois affaires pesant sur lui, a-t-il ajouté. « Netanyahu aurait pu rendre le mandat au président », et donner à un autre parti l’occasion de former une coalition. « Nous aurions formé un gouvernement. Pourquoi ne le fait-il pas ? »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...