Israël en guerre - Jour 191

Rechercher

Rencontre Israël-Libye: Cohen blâme ses adversaires politiques pour la polémique

Le chef de la diplomatie israélienne a fustigé "la précipitation à réagir sans maîtriser les détails" de la situation concernant la révélation de sa rencontre avec son homologue libyenne

Le ministre des Affaires étrangères israélien  Eli Cohen, à gauche, et la ministre libyenne des Affaires étrangères, Najla Mangoush, à droite. (Crédit : Iakovos Hatzistavrou/AFP ; Adem Altan/AFP)
Le ministre des Affaires étrangères israélien Eli Cohen, à gauche, et la ministre libyenne des Affaires étrangères, Najla Mangoush, à droite. (Crédit : Iakovos Hatzistavrou/AFP ; Adem Altan/AFP)

Le ministre Eli Cohen a attribué à « ses adversaires politiques » la responsabilité du tollé provoqué, lundi, par sa révélation de sa rencontre sans précédent avec son homologue libyenne, Najla Mangoush. La révélation de cet entretien a entraîné une vive indignation dans la population libyenne, un torrent de critiques en Israël et une réprimande de Washington.

Mangoush a été renvoyée lundi – elle a depuis fui la Libye – en raison de cet entretien avec Cohen qui a eu lieu à Rome, la semaine dernière.

Dans une publication en hébreu publié sur X (anciennement Twitter) dans la soirée de lundi, Cohen a noté que le ministère des Affaires étrangères « travaille régulièrement par le biais de canaux publics ou cachés, en utilisant une grande variété de moyens secrets de renforcer les connexions d’Israël dans le monde ». Il a fustigé ses « opposants politiques qui n’ont jamais obtenu de résultat significatif » pour « leur précipitation à réagir sans maîtriser les détails » de la situation.

Il s’est vanté des « nombreux accomplissements réalisés l’année passée, avec notamment l’ouverture de l’espace aérien d’Oman aux vols commerciaux, l’impact d’un accord commercial avec les Émirats arabes unis [en vigueur depuis le mois de mars dernier], l’ouverture de deux nouvelles ambassades de pays musulmans, trois ambassades qui seront relocalisées à Jérusalem et plus encore » – des résultats qui, a-t-il dit, n’auraient pas pu voir le jour « sans actions discrètes de préparation » et sans « initiatives secrètes menées à bien par l’intermédiaire de nombreux canaux de communication. »

Cohen a été largement critiqué, lundi, pour avoir révélé officiellement la tenue d’une rencontre avec Mangoush. Les personnalités de l’opposition ont décrié une erreur de jugement « irresponsable », le faux-pas « d’un amateur » et des sources gouvernementales ont estimé qu’il avait causé de graves dégâts dans la diplomatie israélienne.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.