Jérusalem : Netanyahu ordonne le renfort de 400 policiers israéliens
Rechercher

Jérusalem : Netanyahu ordonne le renfort de 400 policiers israéliens

La situation sécuritaire de Jérusalem le long de l’autoroute 443 inquiète le Premier ministre israélien qui appelle à redoubler la vigilance policière

De gauche à droite, le chef d'état-major Gadi Eizenkot, le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de la Défense Moshe Yaalon lors d'une visite de la frontière nord, le 18 août  2015 (Crédit photo: Amos Ben Gershom / GPO)
De gauche à droite, le chef d'état-major Gadi Eizenkot, le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de la Défense Moshe Yaalon lors d'une visite de la frontière nord, le 18 août 2015 (Crédit photo: Amos Ben Gershom / GPO)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a convoqué une discussion sur la situation sécuritaire de Jérusalem et de l’autoroute 443.

Cette réunion a eu lieu mercredi dans la matinée.

Le ministre de la Défense Moshe Yaalon, le ministre de la Sécurité Publique Gilad Erdan, le ministre des Renseignements et des Transports Yisrael Katz, le ministre de la Justice Ayelet Shaked et le directeur d’ISA participaient à la réunion accompagnés par d’autres officiers.

Le Premier ministre a été clair sur le fait qu’il ne pouvait accepter cette situation où des pierres et des bombes incendiaires étaient jetées le long de la route principale de Jérusalem.

Il a déclaré : « La politique est la tolérance zéro pour les jeteurs de pierres et tolérance zéro pour le terrorisme ».

Benjamin Netanyahu a ordonné un renforcement des unités le long de l’autoroute 443, l’intensification des renseignements et des efforts d’observation.

La possibilité de rajouter des caméras et des éclairages le long de l’autoroute sera examinée.

Deux compagnies de Police des Frontières et 400 policiers seront déployés à Jérusalem.

Comme le système juridique ne permet pas de lutter efficacement contre les jeteurs de pierres mineurs, un changement de commandes sera examiné mettant en place par la loi une sanction minimale pour ces lanceurs de pierres et de bombes incendiaires.

Selon le Premier ministre, ces incidents doivent diminuer de manière significative.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...