Rivlin appelle les nouveaux députés à mettre de côté les rivalités politiques
Rechercher

Rivlin appelle les nouveaux députés à mettre de côté les rivalités politiques

Le président a déposé une gerbe à la mémoire des soldats israéliens tombés au combat avant de rencontrer en privé l'actuel - et probablement futur - président de la Knesset

Le président Reuven Rivlin dépose une gerbe en mémoire des soldats tombés au combat à la Knesset, le 30 avril 2019. (Crédit : Raoul Wootliff/Times of Israel)
Le président Reuven Rivlin dépose une gerbe en mémoire des soldats tombés au combat à la Knesset, le 30 avril 2019. (Crédit : Raoul Wootliff/Times of Israel)

Le président Reuven Rivlin s’est adressé mardi aux députés au début de la cérémonie d’investiture du nouveau gouvernement israélien pour la 21e législature de la Knesset, et a appelé à l’unité après une campagne électorale tendue et clivante.

« Nous avons déprécié et été dépréciés. Nous avons déformé. Nous avons travaillé au service de la délégitimation, de la haine et de l’exécration. Maintenant, c’est terminé. Ça suffit. Il est temps de grimper. De reposer les bâtons de l’élection et de nettoyer ce désordre », a-t-il dit dans son discours à la Knesset.

« Les considérations politiques ne peuvent pas être le seul guide. Ce n’est pas seulement ce qui est attendu de vous, c’est ce que chaque citoyen israélien exige et demande de vous, nos dirigeants, de chaque membre de cette chambre », a-t-il dit.

Dans un message adressé aux députés qui formeront l’opposition, Rivlin a salué la démocratie israélienne et estimé que « le peuple ne se trompe jamais ».

« Le droit de servir le peuple de l’opposition est une preuve de la loyauté de la démocratie, c’est l’obligation de la critique et de l’examen, et c’est un défi et une responsabilité de convaincre », a-t-il dit.

S’adressant ensuite aux membres probables du futur gouvernement, qui sera très probablement dirigé par le Premier ministre Netanyahu, le président les a appelés à ne pas être de mauvais gagnants.

« Il faut savoir perdre avec grâce et gagner avec grâce. Vous n’êtes pas dans l’opposition. Vous avez les clés du pouvoir et du leadership pour une longue période. C’est pourquoi, votre responsabilité est de cesser d’éliminer vos ennemis, d’arrêter de se victimiser et de gouverner tous les citoyens et les communautés qui vivent ici avec respect et amour », a déclaré Rivlin.

« C’est le moment de se battre pour notre foyer commun, où laïcs, religieux, ultra-orthodoxes, Juifs et Arabes – oui, ce sont des Arabes et il n’y a rien de mal à dire cela – la droite, la gauche peuvent être égaux », a-t-il dit.

« Souvenons-nous, nous ne sommes pas condamnés à vivre ensemble, nous sommes destinés à vivre ensemble », a ajouté Rivlin.

Le président a également appelé les élus à adopter une loi quasi-constitutionnelle lors de la prochaine Knesset, intitulée : « Loi fondamentale : la Loi », qui, dit-il, sera inscrite dans une future constitution.

« Nous devons renforcer la séparation des pouvoirs, notamment entre les branches législative et judiciaire, pour conserver la dignité et l’indépendance de chacune de ces branches du gouvernement et mettre fin à ce chevauchement et l’érosion mutuelle. Vous, membres de la Knesset, êtes en position d’ajouter une pierre vitale à l’édifice de protection de la démocratie israélienne, qui garantira la prospérité de l’Etat d’Israël comme un Etat juif et démocratique, un Etat démocratique et juif », a-t-il dit.

Le président a déposé une gerbe sur le monument à la mémoire des soldats israéliens tombés au combat avant de rencontrer en privé avec l’actuel – et probablement futur – président de la Knesset Yuli Edelstein.

Rivlin a ensuite signé la première page du nouveau Livre d’Or, accueillant les nouveaux élus avant que lui et Edelstein ne mènent les 120 députés nouvellement élus dans la Knesset pour leur première session plénière.

La législatrice travailliste Shelly Yachimovich et les membres de Hadash-Ta’al Aida Touma-Sliman et Youssef Jabarin n’étaient pas présents lors de la cérémonie d’investiture de la 21e Knesset.

Yachimovich avait annoncé à l’avance qu’elle manquerait la cérémonie, selon le site d’information Ynet.

Tous les législateurs présents de Hadash-Ta’al et Ra’am-Balad, deux alliances de partis arabes, sont sortis du plénum pendant l’hymne national de l’Hatikva.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...