Rechercher

Safed : 18 bus ont été incendiés, un acte en possible lien avec les groupes mafieux

Aucune victime n'est à déplorer dans l'incendie criminel de la gare routière centrale ; les résidents paniqués ont été réveillés par les explosions, craignant des tirs de roquettes

Bus en feu à la gare routière centrale de Safed, le 11 juin 2022. (Crédit: Services d'incendie et de secours israéliens)
Bus en feu à la gare routière centrale de Safed, le 11 juin 2022. (Crédit: Services d'incendie et de secours israéliens)

Dix-huit bus ont été détruits après avoir été incendiés au petit matin samedi dans la ville de Safed, dans le nord du pays, dans une attaque présumée liée à des demandes mafieuses de collecteurs d’argent en échange de protection.

Un certain nombre d’autres véhicules ont été endommagés lors de l’attaque à la gare routière centrale. Aucun blessé n’est à déplorer.

Seize des bus appartenaient à la société de transport Afifi, basée à Nazareth. Les deux autres véhicules détruits appartenaient à Netiv Express, qui fait partie du même groupe.

Les pompiers ont été appelés sur les lieux peu après 3h du matin, où ils ont trouvé un certain nombre de véhicules en feu, et de nombreux autres menacés par les flammes.

Les services d’urgence se sont efforcés de protéger les bus voisins non endommagés tout en éteignant le feu.

Les habitants ont déclaré au site d’information Walla qu’ils avaient été réveillés par le bruit des explosions et avaient immédiatement paniqué en pensant qu’il s’agissait d’une attaque à la roquette.

« Nous avons pensé que c’était des Katyushas », a déclaré une personne anonyme au site.

La police cherche à savoir si l’incendie criminel est lié à un incident similaire survenu le mois dernier dans la ville de Kiryat Shmona, dans le nord du pays.

Ces dernières années, on a assisté à une recrudescence des activités liées au crime organisé.

Il s’agit notamment de rackets menés par des groupes qui prêtent de l’argent et collectent les paiements avec un fort intérêt sous la menace d’une arme, avec des conséquences parfois mortelles pour ceux qui ne s’exécutent pas.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...