Selon un imam canadien, souhaiter un « Joyeux Noël » est plus grave que tuer
Rechercher

Selon un imam canadien, souhaiter un « Joyeux Noël » est plus grave que tuer

Younus Kathrada a déclaré aux jeunes de Colombie-britannique qu'ils devraient se sentir offensés par les chrétiens "hostiles" mais précise: je n'ai jamais dis 'sortez et tuez-les'"

Sheikh Younus Kathrada s'adresse à la jeunesse musulmane de Victoria en Colombie-britannique. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Sheikh Younus Kathrada s'adresse à la jeunesse musulmane de Victoria en Colombie-britannique. (Crédit : capture d'écran YouTube)

Un imam canadien a déclaré que les musulmans qui souhaitent aux chrétiens un « Joyeux Noël » commettent un crime plus grave que l’adultère et le meurtre.

Durant un sermon prononcé devant la jeunesse musulmane de Victoria en Colombie-britannique, Sheikh Younus Kathrada a déclaré qu’il était « très attristé » de voir comment ses coreligionnaires traitaient cette « fausse fête ».

Il a ajouté que les musulmans « doivent se sentir insultés » par les croyances chrétiennes, dans une vidéo fournie par MEMRI.

« Certains leurs diront ‘Joyeux Noël’. De quoi les félicitez-vous ? », a-t-il demandé. « Félicitations pour la naissance de votre Seigneur ? Est-ce acceptable pour un musulman ? Maintenant vous approuvez leurs croyances ? En disant cela, vous les approuvez. »

Il a ensuite affirmé que « si une personne venait à commettre une faute grave, comme de l’adultère, prêter avec un intérêt, mentir, tuer… si une personne venait à faire toutes ces fautes graves, ce ne serait rien comparé à la faute de souhaiter de bonnes fêtes aux non-musulmans lors de leurs fausses fêtes ».

Kathrada a rapidement souligné qu’il « ne faut pas traiter les non-musulmans méchamment ni être injuste ».

« Je ne dis pas, et je n’ai jamais dit ‘sortez et tuez-les, faites-leur ci et ça.. non ! Parce qu’Allah nous dit de ne pas laisser l’hostilité qui peut exister entre vous et un autre peuple causer une injustice à leur égard. Soyez justes. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...