Shoah: Pompeo exhorte Varsovie à adopter la loi de restitution des biens spoliés
Rechercher

Shoah: Pompeo exhorte Varsovie à adopter la loi de restitution des biens spoliés

Le pays est le seul membre de l'UE à ne pas avoir adopté une législation complète pour la restitution ou l'indemnisation des biens privés confisqués par les Nazis

Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo lors d'une conférence de presse avec le ministre polonais des Affaires étrangères au palais Lazienki, lors de sa visite à Varsovie, Pologne, le mardi 12 février 2019. (AP Photo/Czarek Sokolowski).
Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo lors d'une conférence de presse avec le ministre polonais des Affaires étrangères au palais Lazienki, lors de sa visite à Varsovie, Pologne, le mardi 12 février 2019. (AP Photo/Czarek Sokolowski).

Le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a soulevé la question de la restitution des biens spoliés pendant la Shoah au cours de sa première visite officielle en Pologne.

La Pologne est le seul pays de l’Union européenne qui n’a pas adopté de législation nationale complète prévoyant la restitution ou l’indemnisation des biens privés confisqués par les nazis ou nationalisés par le régime communiste.

Lors d’une apparition conjointe mercredi à Varsovie avec le ministre polonais des Affaires étrangères, M. Pompeo a salué les relations américano-polonaises et l’“indomptable esprit polonais”.

Il a également salué le résistant juif polonais Frank Blaichman, qui a immigré aux États-Unis après la Seconde Guerre mondiale et est devenu un promoteur immobilier prospère à New York. Blaichman, décédé fin décembre à l’âge de 96 ans, était « un témoignage de la résilience du peuple polonais », a déclaré Pompeo.

Dans le cadre de ses observations, M. Pompeo a appelé le gouvernement polonais à résoudre les questions de restitution en suspens.

« Nous sommes également conscients de l’importance de résoudre les questions en suspens du passé, et j’exhorte mes collègues polonais à aller de l’avant avec une législation exhaustive sur la restitution des biens privés à ceux qui ont perdu des biens pendant la Shoah, » a-t-il déclaré.

Gideon Taylor, président des opérations de la World Jewish Restitution Organization, a déclaré qu’il se félicitait de « la prise de position de Pompeo en faveur de la justice pour les survivants de la Shoah et leurs familles. C’est une affirmation forte de l’importance de cette question pour les États-Unis ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...