Sondage : 52 % des Arabes de Jérusalem Est veulent la citoyenneté israélienne
Rechercher

Sondage : 52 % des Arabes de Jérusalem Est veulent la citoyenneté israélienne

Le désir de devenir des citoyens israéliens découle de prestations sociales accordées aux Arabes de Jérusalem Est qui ont un statut de résident israélien, selon l'auteur du sondage

Vue sur le quartier de Silwan, à Jérusalem Est, à proximité de la Vieille Ville de Jérusalem, le 29 avril 2015. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)
Vue sur le quartier de Silwan, à Jérusalem Est, à proximité de la Vieille Ville de Jérusalem, le 29 avril 2015. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)

Plus de la moitié des résidents arabes de Jérusalem Est – 52 % des résidents – préféreraient être des citoyens israéliens, tandis que seulement 45 % d’entre eux préféreraient être citoyens dans le cadre d’un futur Etat palestinien, selon un récent sondage réalisé par le Washington Institute pour la Politique au Proche-Orient, repris par JNS.

Une enquête similaire effectuée par le même institut en 2011 avait révélé que seulement 40 % des résidents arabes de Jérusalem-Est préféraient avoir la citoyenneté israélienne.

David Pollock, l’auteur qui a mené les deux enquêtes, a présenté les résultats lors d’une conférence organisée par l’Institut de Jérusalem pour les études israéliennes mardi.

Pollock a déclaré que le sondage de 2015 a révélé des points de vue « modernes » et « plus réalistes » entre les Arabes de Jérusalem Est, par rapport à ceux qui vivent en Cisjordanie ainsi que dans la bande de Gaza.

Le sondage a révélé que 70 % des Arabes de Jérusalem-Est soutiennent une solution à deux États et sont enclins à « reconnaître le droit du peuple juif à un Etat ». Seulement 13 % des Arabes de Cisjordanie et 11 % des habitants de Gaza sont en faveur de la solution à deux États.

Mais tandis que 40 % des résidents arabes de Jérusalem Est « reconnaissent que les Juifs ont certains droits » par rapport à Israël, presque aucun Arabe résidant en Cisjordanie ou à Gaza n’a été en accord avec cet énoncé du sondage, a déclaré Pollock.

Pollock affirme que le désir de devenir des citoyens israéliens découle de prestations sociales accordées aux Arabes de Jérusalem Est qui ont un statut de résident israélien.

Néanmoins, l’enquête a révélé que la majorité des Arabes résidant à Jérusalem-Est ont des vues radicales : 61 % sont en faveur du conflit armé avec Israël, y compris les attaques terroristes à la voiture bélier.

Enfin, une majorité se dit être politiquement affiliée au groupe terroriste du Hamas au pouvoir dans la bande de Gaza, et non à l’Autorité palestinienne, partenaire officiel d’Israël pour les pourparlers de paix au point mort depuis avril 2014.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...