Suisse : rencontre entre des jeunes juifs et deux musulmanes
Rechercher

Suisse : rencontre entre des jeunes juifs et deux musulmanes

Un dialogue ouvert a été mis en place par la Fédération Suisse des Communautés Israélites

Haj Ibrahim Ahmad Abu el-Hawa, chef de clan arabe de la région de Jérusalem,  avec un homme juif  devant les murs de la Vieille Ville de Jérusalem, pendant "The Big Hug", le 24 juin  2013. (Crédit : Sarah Schuman/Flash90)
Haj Ibrahim Ahmad Abu el-Hawa, chef de clan arabe de la région de Jérusalem, avec un homme juif devant les murs de la Vieille Ville de Jérusalem, pendant "The Big Hug", le 24 juin 2013. (Crédit : Sarah Schuman/Flash90)

A l’occasion d’un projet éducatif, entre dialogue et leadership, mis en place par la Fédération Suisse des Communautés Israélites (FSCI) des jeunes juifs ont pu rencontrer des musulmans pour un dialogue ouvert.

L’objectif de ce projet est d’approfondir les connaissances de ces jeunes juifs autour des autres religions afin que ces derniers puissent transmettre un message de tolérance, l’année prochaine, auprès d’élèves d’écoles romandes.

Les jeunes ont entre 15 et 20 ans et leur interlocutrices musulmanes, Lamya Hannache, d’origine marocaine, et Mariann Halasy-Nagy Liratni, d’origine hongroise convertie, sont présentes pour répondre à toutes leur question, abattre les clichés et préjugés et surtout se focaliser sur les points communs des deux religions plutôt que sur les divergences.

Ce séminaire a eu lieu jeudi dernier à Genève rapporte le site Le Temps.

Pendant une semaine, la FSCI a préparé le groupe de jeunes juifs à intervenir dans le cadre scolaire pour lutter contre l’antisémitisme et les préjugés.

C’est un projet qui a d’abord vu le jour en Suisse alémanique pour aujourd’hui se développer en Suisse romande.

Ce projet intitulé Likrat a pour but de donner les outils utiles à ces jeunes pour ouvrir le dialogue avec les élèves des écoles romandes.

Les écoles romandes intéressées par ce programme se verront envoyer deux représentants juifs qui seront interrogés par les élèves sur le judaïsme mais aussi sur la religion en général.

Ainsi pour préparer ces jeunes juifs, ils ont eu l’occasion de rencontrer ces deux musulmanes qui se sont prêtées au jeu des questions.

L’ambiance, bonne enfant, a permis d’abattre les préjugés. La langue de bois n’était pas au rendez-vous bien au contraire : « est-ce qu’il est spécifiquement écrit dans le Coran que l’homme domine la femme ? Subit-on des insultes en Suisse lorsqu’on est une femme voilée ? » sont d’autant de questions posées, lors de cette session, à Lamya et Mariann rapporte Le Temps.

Les jeunes sont repartis enthousiastes de cette rencontre où ils reconnaissent que comme la communauté juive, la communauté musulmane souffre de nombreux clichés et préjugés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...