Israël en guerre - Jour 232

Rechercher

La Russie condamne avec force les frappes israéliennes en Syrie

Le raid aérien de dimanche, qui a pris pour cible un immeuble résidentiel, a fait cinq morts et quinze blessés à Damas, la capitale de la Syrie

Le site d'une frappe israélienne présumée dans le quartier Kafar Sousah de la capitale syrienne de Damas, dans la matinée du 19 février 2023. (Crédit : Réseaux sociaux)
Le site d'une frappe israélienne présumée dans le quartier Kafar Sousah de la capitale syrienne de Damas, dans la matinée du 19 février 2023. (Crédit : Réseaux sociaux)

La Russie a condamné une frappe ayant fait cinq morts et quinze blessés à Damas, la capitale de la Syrie, attribuant la responsabilité de l’attaque à Israël.

Moscou, un soutien déterminant du régime syrien dans le cadre de la guerre civile qui déchire le territoire depuis une décennie, a indiqué que ces frappes aériennes étaient « une violation flagrante » du droit international.

La nécessité pour l’État juif de se coordonner avec la Russie – qui contrôle l’espace aérien syrien – pour y mener des raid aériens militaires a été citée comme étant la principale raison du refus opposé par Jérusalem de fournir des armements à Kiev dans le contexte de l’invasion de l’Ukraine.

« Nous exhortons la partie israélienne à mettre un terme aux provocations armées contre la république arabe de Syrie et à s’abstenir de prendre des initiatives qui pourraient avoir des conséquences dangereuses pour la région toute entière », a déclaré Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, selon Reuters.

Cinq personnes ont été tuées dans une frappe israélienne sur un immeuble d’habitation à Damas, a annoncé dimanche à Beyrouth l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH).

Selon l’OSDH, des civils étaient parmi les victimes, et la frappe a touché un bâtiment proche d’un centre culturel iranien dans la capitale syrienne.

À Damas, l’agence officielle syrienne Sana avait auparavant fait état de « morts et de blessés », sans en préciser le nombre. Sana avait également indiqué que plusieurs immeubles avaient été endommagés.

Depuis le début de la guerre en Syrie en 2011, Israël a mené des centaines de frappes aériennes chez son voisin, ciblant prioritairement des positions de l’armée syrienne, des forces iraniennes et du mouvement terroriste du Hezbollah, alliés du régime syrien.

L’État juif commente rarement ses frappes contre la Syrie mais affirme régulièrement qu’il ne laissera pas l’Iran étendre son influence aux frontières d’Israël.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.