Syrie : 5 combattants pro-Iran tués dans des frappes attribuées à Israël
Rechercher

Syrie : 5 combattants pro-Iran tués dans des frappes attribuées à Israël

Le bilan des frappes de la nuit dernière fait aussi état de onze blessés, parmi lesquels sept soldats syriens

De la fumée suite à une prétendue frappe aérienne israélienne visant le sud de Damas, en Syrie, le 20 juillet 2020. (AFP)
De la fumée suite à une prétendue frappe aérienne israélienne visant le sud de Damas, en Syrie, le 20 juillet 2020. (AFP)

Cinq combattants pro-Iran ont été tués dans des frappes attribuées à Israël au sud de Damas, a indiqué mardi l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), faisant aussi état de onze blessés, parmi lesquels sept soldats syriens.

Le groupe terroriste du Hezbollah libanais a annoncé mardi soir la mort d’un de ses membres dans ces raids.

Selon l’OSDH, des missiles israéliens ont ciblé lundi soir des dépôts d’armes ainsi que des positions militaires du régime syrien et de milices alliées pro-Iran au sud de la capitale syrienne, tuant « cinq paramilitaires étrangers ».

« Les forces aériennes de l’ennemi israélien ont lancé plusieurs missiles ayant traversé le plateau du Golan occupé vers le sud de Damas », avait indiqué plus tôt l’agence officielle syrienne Sana, citant une source militaire.

« Nos défenses anti-aériennes ont été enclenchées et ont intercepté la plupart » des missiles, a ajouté l’agence, précisant que l’attaque avait fait « sept blessés parmi les soldats » et des dégâts matériels.

La défense aérienne syrienne répond aux présumés missiles israéliens visant le sud de la capitale Damas, le 20 juillet 2020. (AFP)

Selon l’OSDH, deux de ces blessés sont dans un état critique et quatre autres combattants non syriens ont aussi été blessés.

Des correspondants de l’AFP à Damas ont fait état de puissantes explosions lundi soir.

Sollicitée par l’AFP, l’armée israélienne a répondu qu’elle ne commentait pas ce type d’informations.

Depuis le début du conflit en Syrie en 2011, Israël a mené des centaines de frappes aériennes contre les forces de Damas mais aussi contre celles de l’Iran et de groupes pro-Téhéran, comme le groupe terroriste chiite du Hezbollah libanais notamment, qui combattent aux côtés du régime du président Bachar al-Assad.

Israël confirme rarement les détails de ses opérations militaires en Syrie voisine, mais ne cesse de répéter qu’il poursuivra ces attaques tant qu’il y aura une présence iranienne sur le territoire syrien.

La guerre en Syrie a fait plus de 380 000 morts et entraîné le déplacement de plus de la moitié de la population d’avant-guerre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...